Technologies utilisées par Free : focus sur le réseau Sigfox

Technologies utilisées par Free : focus sur le réseau Sigfox

 

Avec le petit dico des technologies utilisées par Free, c’est l’occasion d’approfondir vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Chaque semaine, un terme expliqué. Aujourd’hui, parlons du réseau Sigfox. 

La Freebox Delta annoncée fin 2018 propose une connexion au réseau Sigfox. Le nom apparaît dans la documentation, mais également dans les menus de l’application Freebox officielle disponible sur Android et iOS. À quoi sert-elle au juste ?

Créé en 2009 par Christophe Fourtet et Ludovic Le Moan, Sigfox est un opérateur de télécommunications français spécialisé dans l’IdO (Internet des Objets) ou l’IoT (pour Internet of Things). S’appuyant sur une technologie radio UNB (Ultra Narrow Band), son réseau cellulaire bas débit (100 bit/s) et basse consommation permet des communications M2M (Machine to Machine), autrement dit entre les objets et sans intervention humaine. Sigfox opère en France grâce à son réseau de 1 500 antennes. Mais il se déploie également à l’International grâce à des opérateurs partenaires appelés Sigfox Operators.

Pour revenir au cas de la Freebox Delta, une connexion au réseau Sigfox et une batterie de secours intégrée permettent au serveur de communiquer avec les éléments du Pack Sécurité (détecteur de mouvements, détecteur d’ouverture de porte et caméra de sécurité). Le système de sécurité de la maison ne dépend ainsi pas du fonctionnement de la ligne téléphonique ou du réseau électrique. Comme le disait Ludovic Le Moan, le réseau Sigfox se présente comme un « filet de sécurité ».

Hors exemple de la Freebox Delta, un tel réseau pourrait avoir son utilité pour des communications limitées en volume et en nombre. On peut citer le comptage énergétique, le suivi de places de parking ou la mesure de température. Lors d’une interview aux Echos, Ludovic Le Moan évoquait aussi la possibilité d’envoyer des SMS d’urgence pour une personne coincée en montagne ou dans une zone dont les réseaux traditionnels se retrouvent hors service après un séisme.