Altice/SFR : face à Free et Orange, un accord bien flou signé avec Bouygues mis sur la table

Altice/SFR : face à Free et Orange, un accord bien flou signé avec Bouygues mis sur la table



Le bras de fer continue.

Lors d’une conférence de presse ce matin axée sur le bilan 2018 de SFR, le PDG de l’opérateur était attendu sur le conflit actuel opposant le groupe à Free. Alain Weill est catégorique, Altice ne cédera pas face à Free pour diverses raisons. La première concerne la TNT et sa future marginalité, "d’ici 10 ans" à ses dires. De ce fait, "que les opérateurs dépensent plus pour les chaînes. C’est le sens de l’histoire. Et c’est bon pour l’opérateur", a t-il déclaré et d’ajouter selon Electron Libre que "c’est normal que chacun défende son point de vue. Mais aux USA, Cablevision rémunère les chaînes :1/4 de son CA. En France y a des négociations. Notre vision est la bonne. Dans le futur toutes les chaînes seront rémunérées par les telcos ". On le sait, Altice veut valoriser son offre non linéaire et réclame à Free environ 6 millions d’euros pour la reprise des chaînes gratuites de la TNT, BFM TV, RMC Découverte et RMC Story, ainsi que les replay et BFM Business. Mais s’il ne veut pas battre en retraite face à Free, l’opérateur de Xavier Niel refusant de passer à la caisse, Altice ne veut pas remettre "en cause les accords déjà signés avec Bouygues et Canal». 

En effet, l’opérateur de Martin Bouygues a annoncé discrètement le 23 février 2018 avoir contracté un accord avec SFR après que l’opérateur au carré rouge ait lui-même trouvé un terrain d’entente avec TF1, filiale de Bouygues sur la rémunération des chaînes gratuites et services associés de ce dernier.

L’annonce d’un deal entre Bouygues Telecom et SFR a dès lors permis de voir sous un œil nouveau la signature entre TF1 et la filiale d’Altice. « Bouygues Telecom va donc payer pour diffuser les chaînes de SFR, comme BFM ou SFR Sport (devenu RMC Sport). Autrement dit , ce que le groupe Bouygues, à la fois propriétaire de Bouygues Telecom et de TF1, prend à SFR, l’opérateur au carré rouge le récupère, au moins en partie », avait souligné Les Echos. Un accord dont le détail reste encore flou aujourd’hui. Bouygues a seulement indiqué que ce renouvellement de contrat de distribution permettra à ses clients de profiter "de services et contenus additionnels parmi lesquels un enrichissement du replay des différents programmes […] et de nouvelles chaînes", comme BFM Paris et My Cuisine apparues depuis sur la Bbox. 

En marge de la signature de cet accord, le site Electron Libre avait toutefois révélé d’autres détails : « Bouygues Télécom va diffuser SFR Sports », et pas seulement les chaînes de sport puisque l’opérateur de Martin Bouygues devait aussi reprendre « aussi l’offre de chaines cinéma et séries » de SFR, ce dernier éditant notamment Altice Studio. Mais il n’en est rien aujourd’hui. Les opérateurs négocient encore avec Altice sur la distribution des chaînes RMC Sport et jugent les sommes demandées, extravagantes. Reste à savoir ce que propose véritablement "en plus" Altice à Free. Car sans services supplémentaires à valeur ajoutée, l’opérateur de Xavier Niel ne sortira pas le chéquier.