Observatoire 5G : SFR et Bouygues Telecom se réveillent sur la bande 3,5 GHz en juin, Free Mobile ralentit

Observatoire 5G : SFR et Bouygues Telecom se réveillent sur la bande 3,5 GHz en juin, Free Mobile ralentit

En complément de l’observatoire 5G de l’ANFR, l’Arcep publie le sien sur la base des données des opérateurs. C’est l’occasion aussi  de découvrir une cartographie des sites 5G ouverts commercialement par Orange, Free, SFR et Bouygues au 30 juin 2021.

Où en sont les déploiements 5G au niveau national et quels opérateurs ont ouvert le plus de sites au 30 juin 2021 ? Pour le savoir, le régulateur a mis à jour le 15 juillet son observatoire dédié. Celui-ci permet de mettre en lumière les stratégies différentes des opérateurs concernant les bandes de fréquences utilisées : si tous ont chacun déployé des sites en bande 3,5 GHz, ils utilisent aussi des fréquences plus basses en complément.

Nombre de sites 5G ouverts commercialement

Au jeu des sites 5G ouverts commercialement toutes fréquences confondues, Free Mobile continue de faire cavalier seul  avec 10 239 sites activés au niveau national, devançant toujours Bouygues Telecom (2945 sites), Orange (1872 sites) et SFR avec 1751 sites.

Pour rappel, Bouygues Telecom, Orange et SFR s’appuient sur la bande 2,1 GHz, et Free Mobile se distingue par l’usage en masse de la bande 700 MHz. Les bandes basses apportent une meilleure couverture surfacique et à l’intérieur des bâtiments, mais des débits non comparables à ceux fournis par les bandes hautes comme la 3,5 GHz.

 

Orange toujours devant au général sur la bande 3,5 GHz, SFR en tête des déploiement lors du mois de juin.

Sur la seule bande 3,5 GHz, Orange continue de tenir le haut du pavé avec 1597 sites. Free Mobile conserve sa seconde place avec 1297 supports devant Bouygues Telecom et ses 1010 antennes et SFR dont le réseau compte 5 sites équipés de moins que son concurrent.

Lors du mois de juin, la filiale d’Altice peut se targuer d’avoir déployé le plus de supports sur cette bande (+272) devant Bouygues Telecom (+233), les deux opérateurs réduisent par conséquent un peu l’écart avec Free Mobile (+161). Orange tient la dragée haute avec 221 nouvelles antennes sur la bande coeur de la 5G.

Il faut le rappeler, si ces résultats diffèrent de ceux de l’ANFR, l’Arcep s’en explique, “la liste des sites présentée ici est complémentaire des sites « autorisés « (ayant reçu l’accord d’implantation de l’ANFR et donc autorisés à émettre) et « techniquement opérationnels » (sites émettant des ondes radio mais non nécessairement ouverts commercialement), comptabilisés par l’ANFR. Les données du présent observatoire sont fournies par les opérateurs à l’Arcep.” Cela signifie que ces sites fournissent un service à un utilisateur grand public, muni d’une SIM commerciale de l’opérateur et d’un terminal compatibles.

Cartographie des sites 5G ouverts commercialement par opérateur

Les stratégies des opérateurs diffèrent également quant aux emplacements des sites, notamment en 3,5 GHz : tous les opérateurs ne couvrent pas nécessairement les mêmes villes. Ainsi, Orange, Bouygues Télécom et SFR concentrent leurs sites sur peu d’agglomérations mais avec une plus forte densité de sites, quand Free et préfère les répartir sur un grand nombre de villes.