Freezone S'inscrire

Un centre de contact de Free de nouveau classé parmi les entreprises où il fait bon travailler

 
Ce soir avait lieu le Palmarès Great Place to Work, qui a récompensé les entreprises françaises où il fait bon travailler. Parmi celles-ci, on retrouve, pour la troisième année consécutive, Equaline, l’un des centres de contact appartenant à Free, situé à Bordeaux, qui se classe à la 12ème place des entreprises de 500 à 5000 salariés.
 
Parmi les raisons qui font d’Equaline une entreprise où les salariés aiment travailler, et comme l’avait expliqué l’année dernière l’un des responsables du Palmarès, il y a volonté de la société de « fluidifier le dialogue et partager les bonnes pratiques entre « Freehelpers », le directeur de centre, les responsables activité ou Angéliques Gérard, organisent des réunions « ambassadeurs » tous les 3 mois. Un représentant volontaire ou élu de chaque équipe recense les sujet qui intéressent ses collègues ». Ces « ambassadeurs » restituent ensuite à l’ensemble du personnel les informations échangées. 
 
Autre projet mis en place en direction des salariés, chaque mois, chaque FreeHelper est invité à répondre à un questionnaire dans lequel il peut exprimer son avis sur le management et sur son travail du quotidien. Et si, par exemple, un FreeHelper a besoin d’aménager ses horaires de travail pour sa vie personnelle, un dispositif est mis en place pour qu’il puisse modifier ses horaires.
 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (21)
Afficher les 16 premiers commentaires...
Posté le 03 avril 2019 à 15h26

Un seul conseil ! Parler en connaissance de cause s'il vous plait !

Je suis un Freenaute, j'étais Freehelper (pendant 4 ans) croyez moi Free c'est très loin d'être tout beau, tout rose !

Et honnêtement, ce que Free fait à ses salariés c'est .. CHAUD, très chaud même !

Espérons que depuis ça a changer (en bien, bien sûr) !

Equaline je connais très bien, il fait bon vivre là bas les gens sont gentils et apprécie leur métier (c'est la filiale de Free qui dispose le plus d'avantage, pas de travail le dimanche, ticket restaurant, plus de services, CE plus fort, etc ..).

Allez donc à Qualipel et/ou Mobipel (flûte ça existe plus) la bas croyez moi c'est la guerre, pour aller au toilette faut lever la main et avoir l'autorisation de son N+1 (la je parle en connaissance de cause donc ne me dite pas arrête tu en fais trop) !

Mais bon, j'en veux pas à XN, il est pas au courant de tout ça ...

Allez donc en parler à Sandrine Bra**** (elle a été viré je viens de l'apprendre) ..

Bref, Free c'est beau, mais les centres de contacts mise à part Equaline, Centrapel .. C'est la guerre (dans tous les sens du terme) ..

Posté le 03 avril 2019 à 16h27

Il se dit vraiment tout et n'importe quoi dans ces commentaires ...

Loin de moi l'envie de vous faire changer d'idée, vous êtes libre de vous imaginer des conditions de travail exécrables, mais c'est loin d'être le cas.

Je travaille chez Equaline, et au risque de vous faire saigner les yeux, OUI il y bon travailler.

Le principe de Great Place To Work, c'est de donner la possibilité aux entreprises qui le souhaitent de se faire accompagner dans des projets visant à améliorer les conditions de travail de ses salariés, au sens le plus large, et bien évidemment, l'entreprise reste seule décisionnaire de ce qu'elle souhaite mettre en place au sein de sa structure.

Pour informations, c'est chaque salarié de l'entreprise (nous sommes environ 650 actuellement à Bordeaux) qui réponds à un questionnaire de façon ANONYME portant autant sur les conditions de travail, les conditions salariales, les méthodes de management, les évolutions de postes ...

Pour que l'entreprise puisse figurer dans le palmares des entreprises de 500 à 5000 salariés où il fait bon travailler, il faut que la note moyenne attribuée suite au dépouillement soit suffisamment élevée. Donc tout part des salariés. Ensuite, oui l'entreprise doit rédiger un dossier (près de 200 pages tout de même) dans lequel elle détaille l'ensemble des actions mises en place tout au long de l'année dans le but d'optimiser les conditions de travail et la qualité de vie des salariés.

Concernant la fameuse enquête d'Elise Lucet, le sujet portait sur Mobipel, un centre situé à Colombes. Rien à voir avec Equaline.

J'imagine déjà certaines réponses pour dire que nous sommes contraints de bien noter notre employeur, que c'est ça ou la porte ... C'est vraiment n'importe quoi. Quand je lis certains commentaires, je me demande si certains ont déjà seulement évoluer au sein d'une entreprise.

Il n'a jamais été question de dire que Free est la meilleure entreprise de France, mais sincèrement, on s'y sent bien ... et on recrute wink... Venez juger par vous même !

Pour finir, quand je vois ce type de post :

"Cela ne signifie donc a aucun moment que c'est une entreprise où il fait bon travailler, ils ont simplement répondu a l'enquête. 12 sur 25, ce n'est pas trop mal, mais ce n'est pas non plus glorieux, c'est tout juste un résultat moyen. Pour un centre d'appel, c'est quand même pas trop mal, mais il n'y a pas de quoi pavoiser quand on connait la réalité derrière ce "label"."

Encore un qui n'a rien compris ... Il y a des centaines d'entreprise qui concourent dans plusieurs catégories en fonction du nombre de salariés (50 à 500, 500 à 5000 ...), et seules les 25 premières sont récompensées lors de la cérémonie. Donc ce n'est pas 12ème sur 25, mais 12ème sur des centaines d'entreprises.

Posté le 03 avril 2019 à 17h44

GPTW c'est du pipot, ce sont les entreprises elles-même qui choisissent les salariés qui reçoivent le questionnaire et beaucoup ne jouent pas le jeu en sélectionnant bien leurs cibles afin de s'orienter vers un bon résultat.
Genre, ne pas l'envoyer dans les services où ça gueule ou encore aux délégués syndicaux...

Premium

Guizmo2000
Envoyer message
 
774 points
Posté le 03 avril 2019 à 20h42
Totzi a écrit
GPTW c'est du pipot, ce sont les entreprises elles-même qui choisissent les salariés qui reçoivent le questionnaire et beaucoup ne jouent pas le jeu en sélectionnant bien leurs cibles afin de s'orienter vers un bon résultat.Genre, ne pas l'envoyer dans les services où ça gueule ou encore aux délégués syndicaux...

Le questionnaire est envoyé à l'ensemble des employés.

Posté le 03 avril 2019 à 21h01
Guizmo2000 a écrit
Totzi a écrit GPTW c'est du pipot, ce sont les entreprises elles-même qui choisissent les salariés qui reçoivent le questionnaire et beaucoup ne jouent pas le jeu en sélectionnant bien leurs cibles afin de s'orienter vers un bon résultat.Genre, ne pas l'envoyer dans les services où ça gueule ou encore aux délégués syndicaux... Le questionnaire est envoyé à l'ensemble des employés.

Vous parlez de Free ou de toutes les entreprises participantes?

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Quelle est votre situation quant à la fibre de Free ?