Iliad et Maxime Lombardini dans le viseur de l’AMF

Iliad et Maxime Lombardini dans le viseur de l’AMF

 

Iliad et Maxime Lombardini font l’objet d’une enquête de l’AMF pour « abus de marché ».

Selon Les Echos, l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) a ouvert une enquête sur « d’éventuels abus de marché (opérations d’initié, manipulations de cours ou diffusion de fausses informations) » lorsqu’Iliad avait tenté, durant l’été 2014, de racheter 56,6 % de l’opérateur nord-américain T-Mobile US pour 15 milliards de dollars à Deutsche Telekom, alors actionnaire majoritaire. Iliad avait, pour rappel, officialisé son renoncement le 13 octobre de la même année. Comme l’indiquent nos confrères, l’enquête vise le groupe télécoms Iliad et son président du conseil d’administration Maxime Lombardini, ainsi que la banque UBS et ses employés Christian Lesueur et Alexandre Zaluski, mais aussi l’analyste Gati Slade de chez Capital Group.

Dans un bref communiqué de presse, Iliad et Maxime Lombardini confirment faire l’objet d’une enquête du gendarme boursier français. Selon la maison-mère de Free et son président, « il est reproché à la société d’avoir retardé de quelques jours la communication au marché de son intérêt pour T-Mobile US annoncé fin juillet 2014, et à son Président (Directeur Général au moment des faits) deux opérations de cession d’actions début juillet 2014 ». Et d’ajouter qu’ « Iliad et Maxime Lombardini contestent formellement ces griefs infondés ».

Source : Les Echos