UFC-Que Choisir lance son application de speedtest collaborative

UFC-Que Choisir lance son application de speedtest collaborative

Permettre de faire des speedtest tout en établissant des cartes de couverture et en comparant les opérateurs. Telle est l’ambition de Queldébit, la nouvelle application lancée par UFC-Que Choisir. 

L’association de consommateur veut faire un point sur la fracture numérique. Après avoir lancé son propre service de speedtest sur navigateur en 2019, UFC-Que Choisir annonce aujourd’hui le lancement de “Queldébit”, une application visant à permettre aux utilisateurs de tester la qualité de leur connexion mobile mais également de collecter des données en vue de”comparer les opérateurs et de faire toute la lumière sur l’état de la fracture numérique“.

Queldébit , disponible sur iOS et Android, permet aux consommateurs d’effectuer deux sortes de tests. Un « test rapide », calcule la latence, le débit en réception et le débit en émission, ainsi qu’un « test complet » qui permet en outre de déterminer la qualité de visionnage d’une vidéo, et le temps de chargement de pages web.Ce dernier permet également à l’utilisateur d’obtenir “une note globale de la qualité de la connexion à Internet, allant de 0/10 à 10/10, basée sur un algorithme exclusif développé par l’UFC-Que Choisir.

 

Lors du speedtest complet, vous pourrez ainsi voir les étapes où votre connexion est la plus optimale et celles où votre opérateur pêche. A la fin de votre speedtest, vous aurez ainsi droit à un récapitulatif des performances de l’opérateur, pour une note globale.

Une application collaborative

Queldébit permet également aux utilisateurs d’être les acteurs d’une application résolument collaborative, ayant pour la collectivité des consommateurs une double utilité” explique l’association de consommateurs.

Ainsi, l’application permet d’établir,” sur la base de l’ensemble des tests effectués par les utilisateurs, un baromètre des opérateurs mobiles en fonction de leur qualité de service, et aller ainsi au-delà du seul critère de prix pour choisir leurs forfaits“. Mais l’association entend également obtenir les moyens d’agir contre “d’éventuelles fausses promesses et sensibiliser les pouvoirs publics sur la réalité de la fracture numérique et de les pousser à la résorber“.

Durant la phase de test de l’application, UFC-Que Choisir a déjà réalisé une première analyse montrant “des disparités territoriales importantes.En effet, si le débit moyen relevé dans les zones denses atteint 55,2 Mbit/s, il s’établit à 48,3 Mbit/s dans les zones intermédiaires, pour chuter à 37,8 Mbit/s dans les zones rurales. Ces différences de débits ont des impacts très concrets sur des usages classiques du quotidien, qu’il s’agisse de la navigation sur le web ou encore la qualité de visionnage d’une vidéo.

L’association appelle ainsi les consommateurs à utiliser son application afin de permettre d’obtenir des données plus pertinentes. Elle propose d’ailleurs une page dédiée à sa nouvelle application sur son site web.