Free : des analystes estiment “crédible” une amélioration des ventes de l’opérateur grâce à la Freebox Delta, mais les doutes persistent sur le mobile

Free : des analystes estiment “crédible” une  amélioration des ventes de l’opérateur grâce à la Freebox Delta, mais les doutes persistent sur le mobile

Free peut-il inverser la tendance ? Crédit Suisse se montre optimiste sur le fixe, beaucoup moins sur le mobile.

Après avoir estimé en janvier dernier que la Freebox delta boostera moins la croissance de Free que la Freebox Révolution, les analystes de Credit Suisse notent aujourd’hui, soit au lendemain de la présentation des résultats annuels décevants d’Iliad, qu’il est "crédible" d’anticiper une amélioration des tendances commerciales du groupe sur le fixe, laquelle devrait être perceptible "dans le courant de l’année 2019" grâce notamment à la Freebox Delta dont l’impact des ventes pourrait se faire sentir dès le premier trimestre.
 
S’il faudra attendre plusieurs mois pour en avoir le coeur net, les inquiétudes des analystes concernent davantage la capacité de Free à relancer la machine sur le mobile après une perte de 254 000 abonnés durant l’exercice 2018 : "la hausse de l’ARPU qui découlerait de la migration des clients vers l’offre à 20 euros tarde à se concrétiser, et Iliad ne semble pas réduire l’écart avec la concurrence pour ce qui est de la couverture et du nombre de sites équipés en 4G", indique Credit Suisse dans une note, rapporte tradingsat. Free couvre aujourd’hui 92% de la population en 4G, ses concurrents revendiquent quant à eux une couverture de 99%. S’agissant des sites 4G, l’opérateur de Xavier Niel en compte plus de 12 000 quand ses rivaux ont activés 17 000 voire 18 000 pylônes. Mais Free Mobile n’a pas dit son dernier mot puisqu’il compte lancer une nouvelle révolution sur le mobile possiblement "avant l’été" selon Xavier Niel. "On va créer un nouveau modèle dans le mobile à tous les niveaux […] au niveau des terminaux, au niveau des offres, la distribution, plein de trucs…" nous a-t-il révélé à ce propos en marge du lancement de la Freebox Delta en décembre.
 
Objectif, renouer avec des performances commerciales durables. "2019 ouvre un nouveau cycle de croissance et d’innovation avec une nouvelle accélération sur la Fibre, une poursuite de la montée en puissance sur la 4G", a promis hier Iliad. Le groupe détaillera d’ailleurs les principaux axes de sa stratégie de croissance et d’innovation pour les prochaines années mi-avril.
 
De son côté, Credit suisse a maintenu son conseil neutre sur Iliad en notant que "les indicateurs de performance ne dénotent pas encore d’un retournement" de tendances. Le bureau d’études a en revanche réduit son objectif de cours 130 à 110 euros. En hausse de plus de 2% hier en clôture en Bourse, le titre du groupe baisse de 2% à 91,16e à l’heure où nous écrivons ces lignes.