Découvrez l’état des lieux du déploiement de la fibre optique en zone très dense, AMII et dans les RIP

Découvrez l’état des lieux du déploiement de la fibre optique en zone très dense, AMII et dans les RIP

A la suite de la publication des données de l’Arcep début mars autour du marché des services fixes à très haut débit, le cabinet de conseil PMP a dressé un état des lieux du déploiement de la fibre optique (FttH) en France à fin 2018, quelque soit la zone.

Si la croissance annuelle du nombre d’abonnements au très haut débit atteint pour la première fois deux millions, en très grande majorité grâce à la fibre optique, le déploiement du FTTH continue à un bon train même si l’Arcep a une nouvelle fois appelé les FAI à accélérer au début du mois lors de la publication des résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit. Ainsi le nombre de locaux "rendus raccordables au quatrième trimestre dépasse pour la première fois le million", a observé le régulateur, contre 700 à 800 000 par trimestre jusqu’à présent soit +50% de prises supplémentaires mises en service. L’accélération est notable en zone RIP avec une progression de +86%, suivie de la zone AMII dans laquelle près de 50% de prises FttH ont été déployées en plus par rapport au trimestre précédent.

Sur les quatre derniers trimestres, 3 212 000 locaux supplémentaires ont été rendus raccordables au FttH, dont 1 013 000 au T4 2018. Au 31 décembre 2018, 13,56 millions de locaux étaient éligibles aux offres FttH, soit une hausse de 32 % en un an. En se basant sur les donnés du régulateur, le cabinet de conseil PMP a réalisé des graphiques très parlant de l’avancement des déploiement en millions de prises FTTH à fin 2018 par zone.

 
 
 
Autre constat, la mise en service de prises FttH commence à peine en zone d’initiative publique alors que les déploiements sont très avancés en zone très dense. Fin 2018, les déploiements de prises FttH en zone très dense sont achevés à plus de 80%. En revanche, il reste encore un peu plus de la moitié de la zone AMII Orange à couvrir (près de 6 millions de prises FttH), et moins des deux tiers en zone AMII SFR (1,6 millions de prises). Sur les RIP, si la plupart des territoires ont noué des partenariats avec des opérateurs, les chantiers sont encore en phase de lancement avec à peine plus de 10% des 17 millions de prises FttH déployées. A noter que le rythme des déploiements des lignes FttH dans la zone d’initiative publique continue d’accélérer, avec 249 000 locaux rendus raccordables.
 
 
 
Place enfin au classement des 10 départements les mieux couverts en FTTH en zone AMII et dans les RIP. Les trois zones d’initiative publique départementales les mieux couvertes en FttH hors Île-de-France sont l’Oise, la Loire, et l’Aisne. "Parmi les dix zones d’initiative publique à l’échelle départementale les mieux couvertes de France, cinq le sont à plus de 50% fin 2018 et sept se situent dans des territoires hors Ile-de-France. A l’exception des zones RIP du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis, chacune des zones RIP de ce top 10 représente plus de 100 000 prises FttH cibles", constate le cabinet.
 
 

Les trois principales zones AMII départementales les mieux couvertes en FttH hors Île-de-France sont le Calvados, la Gironde et le Bas-Rhin. "Parmi les dix zones AMII à l’échelle départementale les mieux couvertes de France, toutes le sont au moins aux deux tiers de la cible et huit se situent hors de l’Ile-de-France. Six de ces zones AMII représentent plus de 100 000 prises FttH cibles", commente enfin PMP.