Technologies utilisées par Free : focus sur le Femtocell

Technologies utilisées par Free : focus sur le Femtocell

 

Avec le petit dico des technologies utilisées par Free, c’est l’occasion d’approfondir vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Chaque semaine, un terme expliqué. Aujourd’hui, parlons du Femtocell.

Avec ses Freebox Révolution et Freebox Mini 4K, Free propose la technologie Femtocell. Elle est également disponible chez Orange et Bouygues Télécom. SFR l’a en revanche arrêtée fin 2018. Mais qu’est-ce donc ?


(Ci-dessus, le Femtocell sur la Freebox Révolution)

La technologie Femtocell permet d’améliorer la couverture réseau mobile pour les communications voix, mais également pour la data (en 3G, voire en 4G depuis 2015). Il s’agit, pour faire simple, d’une extension du réseau mobile grâce au réseau fixe haut débit. La technologie est directement intégrée à la box de l’opérateur ou proposée sous la forme d’un boitier à raccorder en Ethernet ou d’une clé USB, ce qui rend sa mise en œuvre accessible.

Destinée à une maison ou à une entreprise, la couverture Femtocell se traduit par un signal de faible puissance. En fonction de l’opérateur, le nombre de connexions peut être limité ou non. Chez Free, il n’y pas de limite. Orange limite à 8 et Bouygues à 4, tandis que SFR limitait à 10. Selon l’opérateur, y ont accès les numéros déclarés au préalable ou tous les abonnés de l’opérateur. Lorsqu’ils sont dans la zone de couverture, les usagers basculent automatiquement sur le réseau Femtocell. 

Parmi les avantages, on peut citer la meilleure couverture réseau, qui améliore les débits et évite d’avoir un téléphone se vidant de sa batterie en recherchant souvent le signal. Par rapport à une liaison à un point d’accès Wi-Fi, la liaison Femtocell permet également de faire transiter des appels et SMS. Côté inconvénients, on peut citer la consommation énergétique supplémentaire due à l’appareil ou, pour les tatillons concernant la vie privée, la localisation immédiate d’un usager. Pour éviter les abus, enfin, des mécanismes sont prévus pour pouvoir limiter le fonctionnement du Femtocell à un seul endroit et empêcher l’usage à l’international.