Réseau cuivre : Orange va investir 500 millions d’euros cette année, un nouveau plan d’action voit le jour face aux pannes

Réseau cuivre : Orange va investir 500 millions d’euros cette année, un nouveau plan d’action voit le jour face aux pannes

Orange s’engage ainsi à investir 500 millions d’euros en 2021 dans la maintenance préventive et le traitement des pannes sur son réseau cuivre. Voici son plan d’action.

Un réseau cuivre opérationnel partout avec des délais de réparation très courts sur l’ensemble du territoire, tel le nouveau plan présenté par Orange. Plusieurs fois mis en demeure par le régulateur sur la qualité de son réseau, le délégataire du service universel dont la mission est de garantir l’accès à l’ADSL et à la téléphonie fixe à tous les Français, a mis en place un premier plan d’action en 2018 entre renforcement de ses ressources, accroissement des investissements et une meilleure organisation, de quoi revenir quasiment dans les clous dès l’année suivante. “Ainsi, par exemple, en 2019, 85 % des pannes ont été réparées en 46 heures pour un objectif de 48 heures, en nette amélioration par rapport aux 62 heures constatées en 2018. ” avait salué l’Arcep.

Mais il n’y a rien à faire, les pannes et coupures continuent d’être monnaie courante en 2021, de quoi susciter  des tensions dans les territoires. Face à ces incidents récurrents et notamment au temps d’intervention du telco, l’Etat a pris les choses en main ces derniers mois, quitte à taper du poing sur la table avant les élections régionales et départementales. En début d’année, 10 mesures ont déjà été proposées par une députée , le gouvernement et Orange ont ensuite négocié afin d’aboutir à un nouveau plan d’action, révélé aujourd’hui par l’opérateur historique dans les lignes du Figaro.

L’ex-France Télécom s’engage ainsi  à investir 500 millions d’euros cette année dans son réseau vétuste. La garantie de rétablissement du service sous 48 heures pour 80 % des clients ne répond plus aujourd’hui aux attentes des foyers français. Désormais, en cas de perte de connexion et d’incident, les abonnés peu importe l’opérateur se verront attribuer un téléphone mobile gratuitement dans les 24h. Par ailleurs si la panne est collective voire généralisée dans une zone, Orange créera un réseau Wi-Fi local par satellite, toujours sans surcoût.

Plus précisément, 100 millions iront cette année à “la maintenance préventive du réseau” afin d’anticiper et d’éviter des incidents. Le reste sera investi dans la prise en charge des incidents quelque soit leur typologie (vétusté, intempéries, actes de malveillance). Dans le même temps, Orange a décidé de maintenir jusqu’en 2023 son offre de service universel et de lancer 17 plans de renforcement locaux dans 22 départements, autrement dit dans les territoires les plus confrontés aux pannes. Pour ce dispositif très ciblé, le FAI prévoit un budget de 10 millions d’euros.

Enfin, des comités locaux vont voir le jour, avec à leur tête les préfets. L’objectif est d’améliorer le dialogue entre les élus et Orange. C’est aussi une manière pour l’Etat de vérifier si le délégataire du service universel tient bien ses engagements. L’avenir nous dira si ce plan de transition est efficace. Le gouvernement maintient en tout cas aujourd’hui le cap, 100% du territoire fibré en 2025. De son côté, Orange prévoit le démantèlement de son réseau cuivre d’ici 2030. A l’heure où ses revenus baissent, le FAI prévoit de débourser 22 % de plus en 2021 par ligne de cuivre que l’année dernière.