Fusion TF1-M6, “un projet industriel ambitieux axé sur cinq priorités clés”

Fusion TF1-M6, “un projet industriel ambitieux axé sur cinq priorités clés”

Consolidation. TF1 et M6 lèvent le voile sur leur projet de fusion, entre la création d’une plateforme nationale à partir de myTF1 et 6play, le développement de technologies de streaming  et d’un pôle de production de contenus ambitieux.

Construire un groupe média capable de résister au tsunami des plateformes de streaming vidéo comme Netflix ou Disney+, telle est l’ambition de TF1 et M6. Les deux groupes ont annoncé le 17 mai dernier avoir signé un protocole d’accord de fusion de leurs activités “en vue de créer le groupe de médias français proposant l’offre la plus diversifiée en TV, radio, digital, production de contenus et technologies, au bénéfice de tous les publics et de la filière audiovisuelle française.”

Ce projet industriel ambitieux a été quelque peu détaillé par les deux acteurs. Celui-ci s’axera sur 5 priorités majeures. La première est de renforcer l’offre de contenus français de qualité “grâce à un portefeuille de marques fortes et des niveaux d’investissement ambitieux.” La volonté est aussi d’accélérer le développement d’une plateforme nationale “performante combinant une offre de rattrapage et de streaming (fondée sur MyTF1 et 6play) et une offre de SVOD”. Par ailleurs, les deux groupes souhaitent aussi mettre l’accent sur la poursuite du développement d’un pôle de production de contenus locaux et internationaux dans tous les segments des médias, “avec l’ambition d’exporter davantage de contenus français.” L’autre priorité est de répondre aux besoins des téléspectateurs via le développement “de technologies de pointe en streaming (en s’appuyant notamment sur les actifs de TF1 et sur la plateforme Bedrock, détenue conjointement avec RTL Group) et en publicité adressée”.

Enfin, cette fusion visera aussi à “garantir l’indépendance, la fiabilité et la qualité de l’information en télévision, en radio et en digital, dans le respect du pluralisme et la préservation de l’identité des antennes”.

Nicolas de Tavernost, Président du directoire de M6, a déclaré : « La consolidation est une impérieuse nécessité pour que le public français et l’ensemble de la filière continuent de jouer un rôle prédominant face à une concurrence internationale exacerbée qui connait une accélération fulgurante. La combinaison des savoir-faire des deux groupes permettra une réponse française ambitieuse. Par ailleurs, ce projet de fusion est le seul à même de créer de la valeur pour tous les actionnaires de M6. »

Au jour de la réalisation de l’opération prévue d’ici la fin de l’année 2022., la direction du groupe fusionné comprendra des membres des équipes de direction actuelles de M6 et de TF1. Nicolas de Tavernost sera proposé comme PDG du nouvel ensemble fusionné. Gilles Pélisson sera nommé directeur général Adjoint du groupe Bouygues en charge des médias et du développement.