Observatoire des marchés des communications électroniques : Le nombre de cartes SIM à La Réunion au 1e trimestre 2021

https://www.universfreebox.com/wp-content/uploads/2020/04/arcep-share-1200x630-800x450-c-default.jpg

Le gendarme des Télécoms vient de livrer les chiffres du marché des communications électroniques en océan Indien à l’issue du premier trimestre 2021.

Dans les départements et collectivités d’outre-mer, le nombre de cartes SIM en service atteint 2,6 millions fin mars 2021. Il s’accroît de 15 000 cartes par rapport au trimestre précédent, après un recul de 20 000 cartes un an auparavant. Cette progression provient principalement de la croissance relevée aux Antilles (+7 000 cartes en un trimestre en Guadeloupe et +4 000 en Martinique), tandis que le nombre de cartes SIM se stabilise dans les autres départements d’outre-mer en raison d’un confinement à Mayotte et de la fermeture de centres commerciaux à la Réunion au cours du trimestre. La croissance du nombre de forfaits (+30 000 au cours du trimestre sur l’ensemble des départements d’outre-mer), principalement portée par les départements de Guadeloupe, de Martinique et de la Réunion, fait plus que compenser la baisse du nombre de cartes prépayées (-15 000).

Concernant l’île de La Réunion, le Parc total est de 908 000 cartes SIM, avec ainsi une progression de +2,5% par rapport à mars 2020, indiquant également un taux de pénétration de 105,6%. Le parc post-payé augmente, lui, de 6% représentant ainsi 839 000 SIM. Au niveau du prépayé, l’île intense comptabilise 69 000 SIM, se qui indique un diminution de 27% par rapport à mars 2020. Pour ce qui est du parc total actif cela concerne 907 000 cartes SIM soit 99,9% du parc total.

 

Lexique : 

Parc : Ensemble des cartes SIM en service enregistrées à l’enregistreur de localisation nominal (HLR) ou au
serveur d’abonnés local (HSS) d’un opérateur à la date considérée. S’agissant de la clientèle entreprise, chaque
carte SIM est ainsi comptée comme un abonnement. Le parc post-payé correspond aux cartes SIM faisant l’objet
d’une facturation récurrente (forfaits, offres au compteur, comptes bloqués, etc.). Par défaut, est considéré
comme client prépayé tout client non post payé.

Taux de pénétration : il est obtenu en divisant le nombre total de clients par la population considérée. La
population de référence est celle au 1er janvier de l’année N-1 publiée par l’INSEE au 1er janvier de l’année N.
Ainsi, la population de référence en 2021, est issue des estimations publiées en janvier 2021 et portant sur la
population au 1er janvier 2020.

Parc actif : il correspond à l’ensemble cartes SIM sous contrat post-payé et aux seuls clients actifs souscripteurs
d’un contrat prépayé, c’est-à-dire les clients ayant émis ou reçu un appel téléphonique, gratuit ou payant,
envoyé un SMS, ou effectué au moins une connexion au cours des trois derniers mois.