Canal + : l’hémorragie continue en France avec une perte de 300 000 abonnés en 2018

Canal + : l’hémorragie continue en France avec une perte de 300 000 abonnés en 2018

En France, le groupe Canal+ continue d’assister à une fuite de ses abonnés malgré la confirmation du retour en forme de la chaîne cryptée. C’est le bilan de l’année 2018.

Les chiffres annuels de la maison-mère de Canal+ publiés hier, ne trompent pas. La filiale de Vivendi cartonne à l’international mais pas dans l’hexagone où l’hémorragie continue bien que des signes d’amélioration soient perceptibles. Si le groupe peut se targuer d’enregistrer une croissance nette de 251 000 abonnés à la chaîne Canal+ sur les 12 derniers mois, son portefeuille d’abonnés individuels est toujours en baisse, "7,8 millions au 30 décembre 2018, contre 8,1 millions fin 2017" annonce un communiqué, soit une perte de 300 000 abonnés.
 
Dans le détail, sa base de clients directs en France métropolitaine auto-distribués est la plus touchée, passant de 4 950 à 4 733 millions. La baisse est de 217 000 abonnés sur l’année mais seulement de 24 000 au quatrième trimestre contre 99 000 lors du T3.
 
Autre constat, les accords de distribution noués avec Free, Orange et Bouygues ne compensent plus en 2018, bien au contraire. Les recrutements dans cette catégorie accusent une perte de 24 000 abonnés sur un an et de 16 000 au cours du quatrième trimestre, pour une base totale de 3,093 millions fin décembre 2018.
 
Conséquence de ces mauvais résultats, le chiffre d’affaires de la télévision en France métropolitaine recule de 3,4 % à 3 137 milliards d’euros. La filiale de Vivendi explique notamment ce repli "par la baisse du parc d’abonnés à Canalplay et par l’arrêt de la commercialisation de l’offre Canalsat au profit des nouvelles offres Canal et des abonnements en partenariat avec les opérateurs télécoms."