Baromètre nPerf : la fibre de Free surpasse la concurrence en 2018, celle d’Orange se classe dernière

Baromètre nPerf : la fibre de Free surpasse la concurrence en 2018, celle d’Orange se classe dernière

Comme prévu, nPerf dévoile son baromètre annuel des connexions internet fixes. Cette étude est basée sur les données du site nPerf.com qui permet d’évaluer la qualité de sa connexion fixe ADSL, VDSL, câble ou FTTH en effectuant un test de débit en ligne. Sur la fibre, Free confirme sa place de meilleur performer, raflée au nez et à la barbe d’Orange en 2017. L’opérateur historique se classe dernier sur ce segment.

Parmi les principaux enseignements, si Orange vole cette fois la vedette à SFR en s’emparant de la première place toutes technologies confondues, porté par un grand parc de plus de 2,4 millions d’abonnés en fibre optique, il est difficile cependant d’en tirer des conclusions puisque toutes les technologies sont mélangées, et les mesures reparties entre « haut débit » (- de 30Mbits de débit descendant) et « très haut débit » (+ de 30Mbits de débit descendant). A chaque fois, on retrouve ainsi des abonnés xDSL, câble et fibre.
 
Néanmoins, cette étude permet un comparatif des débits FTTH chez Free, Bouygues Telecom, SFR et Orange. Afin d’isoler les tests FTTH pour la comparaison, nPerf a choisi de filtrer sur un débit montant supérieur ou égal à 100 Mb/s. Ainsi, seuls les résultats FTTH ressortent, les technologies type FTTLA/FTTB ou VDSL sont de fait écartées. Attention toutefois, ce filtre a pour conséquence d’éliminer également les « mauvais » tests FTTH, tout du moins ceux qui présenteraient un débit montant inférieur à 100 Mb/s. Néanmoins, ce filtrage étant identique pour tous les opérateurs, il ne remet pas en cause la comparaison.
 
 Voici la répartition des 747 270 tests FTTH une fois le filtrage appliqué 
 
 
 
Orange a toujours une position dominante sur le marché FTTH avec 58,9% des tests effectués par ses clients contre 63.80% l’année précédente. Vient ensuite très loin derrière, Free, avec 19.6%. Bouygues dépasse SFR avec 11,4%, l’opérateur au carré rouge ferme quant à lui désormais la marche avec seulement 8,14 % des tests effectués. 
 

Grand vainqueur pour la deuxième année consécutive, Free a fourni le meilleur débit descendant FTTH en 2018. L’opérateur de Xavier Niel domine "largement ses concurrents sur les débits des réseaux fibrés avec plus de 40 Mbits d’avance sur le deuxième, SFR", note nPerf.

Au coude à coude avec Free en 2017, Bouygues Telecom a quant à lui perdu près de 60 Mb/s sur sa moyenne annuelle, "chute probablement liée au lancement de l’offre Must en avril qui limite le débit à 500 Mb/s".

Enfin, sur l’ensemble de la période, Free a proposé un débit unique de 1 Gb/s à l’ensemble de ses clients FTTH tandis qu’Orange, Bouygues Telecom et SFR ont fait le choix de segmenter leurs offres, tous les clients ne bénéficient donc pas du débit maximum. "Toutefois, les règles de filtrage appliquées éliminent les offres d’entrée de gamme chez SFR qui sont limitées à 50 Mb/s de débit montant", précise le baromètre.

 

Débits montants, Bouygues toujours en tête 

 

Bouygues Telecom a fourni le meilleur débit montant FTTH en 2018 mais a perdu -4%, soit -9 Mb/s sur sa moyenne par rapport à 2017. Free et Orange ne sont pas loin derrière, Orange ayant enregistré la plus forte progression annuelle avec +35%, soit +54 Mbits sur sa moyenne.

Enfin, côté temps de réponse, Free et Bouygues Telecom ont proposé la meilleure latence FTTH en 2018. Par rapport à 2017 tous les opérateurs ont perdu entre 1 et 2 ms.

 

Rappelons enfin que le score nPerf, exprimé en nPoints, "donne une image globale de la qualité d’une connexion. Il tient compte des débits mesurés (2/3 descendant + 1/3 montant) et de la latence. Ces valeurs sont calculées sur une échelle logarithmique de façon à mieux représenter la perception qu’en a l’utilisateur."

Voici le classement final sur le FTTH.