Free : en attendant les premiers effets de la Freebox Delta, le revenu moyen par abonné ne cesse de baisser

Free : en attendant les premiers effets de la Freebox Delta, le revenu moyen par abonné ne cesse de baisser

En lançant la Freebox Delta, Free se positionne sur un segment haut de gamme. Un produit résolument CSP+ dont l’objectif au-delà de relancer la machine sur le fixe, est de booster le revenu moyen par abonné de l’opérateur qui ne cesse baisser.

Déjà plus de 45 000 commandes selon les estimations, pour un abonnement à 49,99€/mois (+player à 480€) ou à 39,99€/mois pour l’offre "Delta S", Free a de prime abord mis tous les moyens de son côté pour redonner des couleurs à son ARPU sur le fixe à condition de séduire. S’il faudra attendre les premiers effets du lancement du mastodonte de l’opérateur de Xavier Niel pour témoigner d’une progression du revenu par abonné sur l’adsl et la fibre, force est de constater que depuis un an, celui-ci ne cesse de baisser. Selon lafibre.info qui a compilé les chiffres dévoilés par les opérateurs, l’Arpu de Free a baissé de 5,3% sur un an, passant de 33,9€ au troisième 2017 à 32,1€ entre juin et septembre 2018. Dans le même temps, celui d’Orange a progressé de 3,2% à 39€. La baisse la plus forte est à mettre au crédit de SFR dont l’Arpu chute de 11,7% en un an à 31,7€ alors que celui de Bouygues baisse également de manière similaire à Free, de 5,6% à 25,5€, soit le plus bas parmi les quatre grands opérateurs. Point préoccupant pour Free, le revenu par abonné sur le fixe est dans une mauvaise passe, en baisse au final de 1,8 euro sur un an, celui-ci accuse une chute moins critique que chez SFR bien que synonyme d’un retard de lancement de la nouvelle box de Free, laquelle a pour mission de corriger le tir.