L’Arcep veut finalement prolonger de 2 ans la régulation de la TNT, en l’attente de meilleurs débits sur le fixe

L’Arcep veut finalement prolonger de 2 ans la régulation de la TNT, en l’attente de meilleurs débits sur le fixe

 Après avoir envisagé de mettre fin à la régulation du marché de gros de la TNT d’ici 2019, l’Arcep propose finalement de prolonger celle-ci afin de laisser aux acteurs du marché le temps de s’adapter. 

En juin 2018, l’Arcep avait décidé au vu du nombre d’accès au très haut débit et de la hausse de consommation de la TV sur internet, de ne pas reconduire la régulation du marché de la TNT pour les acteurs professionnels impliqués. 

Une décision sur laquelle le gendarme des télécoms est finalement revenu dans un communiqué de presse du 27 novembre 2018. Il y explique qu’après une annonce qui aurait pu paraître agressive, il convenait d’adapter ces mesures aux besoins de tous les acteurs afin de leur laisser le temps de s’adapter. Cette régulation serait ainsi prolongée jusqu’en 2020, continuant ainsi le contrôle de la situation de concurrence très faible présente aujourd’hui puisque le marché se divise entre TDF et quelques opérateurs . 

Le débit moyen promis par le gouvernement de 8Mbs/s en 2020, s’il serait suffisant pour regarder une chaîne en haute définition par le réseau internet, ne serait pas forcément adapté pour un foyer avec de multiples écrans. C’est aussi pour cela que la régulation sera toujours effective, en attendant l’atteinte d’un objectif de 30 Mbs/s pour 2022. Une régulation qui vise également à éviter une hausse des prix sur le marché.

Une consultation publique a également été ouverte jusqu’au 12 décembre 2018 afin que les différents acteurs puissent s’exprimer sur le sujet et de convenir d’un accord durable. Cet accord sera d’ailleurs soumis à la commission européenne et devrait être effectif, d’après le communiqué de l’Arcep, avant les élections européennes de 2019.