Freezone S'inscrire

Orange dévoile son plan d’action face à la dégradation du réseau cuivre

Entre renforcement de ses ressources, accroissement des investissements et une meilleure organisation face à un réseau qui ne cesse de se dégrader. Voici les plans d’Orange pour "revenir dans les clous en 2019" et éviter une très lourde amende.

Mis en demeure anticipée fin octobre par l’Arcep sur la qualité de service de son réseau cuivre, Orange assure aujourd’hui qu’il se mettra en conformité avec ses obligations de délégataire du service universel dès l’année prochaine. Pour ce faire, l’agrume prévoit la mise en place d’un "plan exceptionnel" visant à améliorer l’entretien de son réseau cuivre et d’un dispositif spécial sur certaines zones critiques. Ceux-ci seront présentés au gouvernement la semaine prochaine.

Dans un entretien accordé au quotidien Les Echos, le PDG d’Orange a davantage détaillé les mesures que l’opérateur historique va prendre. Aujourd’hui, l’objectif est de renforcer les ressources en interne et en externe sur les boucles locales, là où il y a le plus d’inondations et de dysfonctionnements. Pour ce faire, "dès 2019, nous allons recruter 200 techniciens supplémentaires spécialisés sur le réseau cuivre, qui s’ajouteront aux 1.000 spécialistes d’Orange qui interviennent aujourd’hui sur le territoire. Nous doublons également nos « forces d’intervention rapide », qui sont dépêchées en cas d’incident. Elles atteindront près de 500 personnes l’an prochain", prévoit Stéphane Richard. 

Autre mesure, un investissement accru mais de manière mieux organisée. Face à un réseau vieillissant qui compte environ 30 millions de lignes, Orange va mettre en place "une dizaine de « Vigie Service universel » en région, qui veilleront à ce que l’engagement de rétablir les lignes du service universel en moins de 48 heures soit respecté dans 85 % des cas". Par ailleurs, le budget alloué à chaque ligne de cuivre va augmenter en 2019, "il passe de 16,50 € par ligne en 2017, à 19,30 € en 2019", souligne le PDG.

Aux clients impactés sur une plus longue durée ou de manière répétitive par des pannes, l’opérateur prévoit, dans la mesure du possible, de fournir et distribuer des routeurs 4G fixe .

A l’heure où les opérateurs versent 1,5 milliard d’euros chaque année à Orange pour louer ses lignes de cuivre, Orange injecte 500 millions d’euros pour sa maintenance. A la question fâcheuse de savoir si ce n’est pas insuffisant, Stéphane Richard persiste et signe, cela "ne reflète pas que les frais d’entretien courant. Il comprend également l’amortissement de nos investissements considérables consentis au fil des années sur le réseau cuivre. L’Arcep vérifie avec attention que les tarifs du dégroupage reflètent les coûts effectivement supportés par Orange pour le réseau cuivre." A ses yeux, étant donné que les coûts de maintenance augmentent, le régulateur devrait augmenter les tarifs de dégroupage, "en théorie", conclut-il.

 

 

 

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (20)
Afficher les 15 premiers commentaires...
Avatar du membre
ABP
Envoyer message
 
522 points
Posté le 21 novembre 2018 à 18h30 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

"nos investissements considérables consentis au fil des années sur le réseau cuivre"

Vous voulez dire ceux que l'état a payé avec nos impôts du temps ou téléphone était public!

Avatar du membre
ABP
Envoyer message
 
522 points
Posté le 21 novembre 2018 à 18h41 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
patrick72 a écrit
b10489 a écrit ...d'ailleurs le réseau cuivre n'aurait jamais du être confié à orange... à l'époque de l'ouverture à la concurrence, il n'y avait pas beaucoup de choix : Seul Orange (ex FT) et CEGETEL (devenu SFR) en avait la compétence...

Le réseau cuivre n'aurait jamais du être confié à personne d'autre qu'à l'état! Au passage, en fait, c'est l'état français qui a vendu France Télécoms, qui était public, et le réseau avec. Quant à Orange, c'est le nom qu'a pris progressivement FT après avoir racheté un opérateur mobile britannique qui utilisait ce nom.

On parle d'ouverture à la concurrence mais il n'y a pas de concurrence, puis-qu’FT-Orange est en pratique l'unique gestionnaire de ce service depuis sa privatisation!

La concurrence est sur les services vendu aux clients, mais ça on peut très bien les privatiser sans privatiser le réseau, la preuve, les opérateurs alternatifs louent le réseau d'Orange, comme il pourraient louer un réseau appartenant à l'état. Mais dans ce cas, bien-sûr, les riches actionnaires gagneraient beaucoup moins d'argent, surtout que ça empêcherait l'agrume d'abuser de sa position dominante pour étouffer la concurrence, qui serait alors féroce, faisant drastiquement baisser les prix.

Posté le 21 novembre 2018 à 21h58 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Pas sûr que le patron voyou soit encore là pour voir le fruit de cette politique habituelle du dépenser le moins possible profiter le plus possible, car ghosn à côté de Richard c’est de la gnognote : inculpé de détournement de fonds publics et escroqueries en bande organisée ! Dans l’état de droit du Japon il prendrait 10 ans, dans la France des passe-droits et des privilèges : rien pour l’instant 

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Si vous attendiez une évolution de la boutique Free Mobile, ce serait :
Image vide