Freezone S'inscrire

Ondes électromagnétiques : mise à jour du Wiko View à la suite d’une mise en demeure de l’ANFR

Déjà épinglé en juillet dernier à la suite d’un dépassement de la limite réglementaire quant aux ondes envoyées par son modèle Tommy 2 sur la version Bouygues Telecom uniquement, Wiko a été plus récemment une nouvelle fois mis en demeure par l’ANFR, sur son Wiko View. Le fabricant n’a pas tardé à réagir en réduisant la puissance de son terminal via une mise à jour.

Dans le cadre de ses missions de surveillance du marché des équipements radioélectriques et du contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’ANFR annonce avoir contrôlé le téléphone Wiko View afin de vérifier la conformité de ce smartphone aux exigences européennes concernant le DAS localisé « tronc ». Celles-ci impliquent que les terminaux soient évalués à une distance maximale de 5 mm et doivent respecter la valeur limite réglementaire de 2 W/kg.

Les mesures de l’Agence nationale des fréquences ont ainsi révélé des valeurs dépassant cette limite. Par conséquent, l’ANFR a mis en demeure Wiko "de prendre toutes les mesures appropriées pour mettre fin à la non-conformité constatée sur les équipements actuellement sur le marché ainsi que ceux déjà commercialisés." 

Le fabricant s’est montré réactif en prenant la décision d’effectuer une mise à jour pour corriger ce défaut. Cette dernière est automatiquement "diffusée aux téléphones correspondants, dès lors qu’ils sont connectés à un réseau de données (réseau mobile ou WiFi)." A noter que les mesures correctives ont été jugées efficaces par l’ANFR.

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (20)
Afficher les 14 premiers commentaires...
Posté le 07 novembre 2018 à 13h07
Stéphane_ping a écrit
Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit si l'ANFR a mis en demeure WIKO, c'est qu'il y a des raisons...  Comme l’ANFR a fixé des limites si elles sont dépassées c’est normal que l’ANFR sanctionne, sinon aucune raison de fixer des limites si ils ne font rien pour les faire respecter, la raison est là, ne tourne pas le problème à l’envers  Je disais qu'il y a des raisons, sous entendu que WIKO dépassait la limite, et cette limite a certainement été décidée un peu arbitrairement car il fallait en définir une... Elle n’a pas certainement été décidée arbitrairement cette limite, elle l’a été totalement vu qu’il n’y a aucune étude qui atteste la dangerosité, cette limite est peut-être inutile, ou en exagérant 100x trop faible ou 100x trop élevée... Ils ont peut-être appliqué la technique du doigt mouillé pour la fixer car en l’absence de données attestant une dangerosité comment fixer une limite si ce n’est au hasard ?  Une partie de la réponse ici : telephonie mobile comprendre l'indice DAS et ici : Le DAS est une information pas la solution La limite DAS a donc été définie par l'OMS mais difficile de savoir sur quoi ils se sont basés.... à part sur "...le niveau maximal pour que l'utilisateur ne soit soumis à aucun risque..." Ça laisse place à beaucoup d'interprétation, cela veut dire qu'au delà il y a un risque ? Ce qui est très étonnant, et même aberrant, c'est qu'à aucun moment on ne parle de temps d'exposition qui, LUI, devrait être primordial !!! Donc cette limite fixée me fait dire que l'OMS s'est certainement un peu pliée à ce que les mesures donnaient sur un téléphone, ne sachant réellement pas mesurer la "dangerosité".... Bref, une valeur pour en mettre une, sans trop gêner les constructeurs...

Ils se basent sur rien, ils disent eux-mêmes qu’aucune recherche n’a permis d’etablir un effet néfaste sur la santé des humains. Mais comme il fallait calmer tous les anti ondes les electro-sensibles etc ils ont appliqué un principe de précaution avec une valeur tirée du chapeau !! Selon leurs recherches qui n’ont apporté aucune réponse impossible de savoir si en dessous de cette valeur ça pourrait être dangereux ni si au dessus il y en a un, c’est juste fait pour rassurer les gens mais au final c’est de la cosmétique comme ils n’ont pas pu trouver le moindre effet néfaste sur les humains, mais ça fonctionne car certains comme toi apportent beaucoup d’importance au DAS

Si il y avait un réel danger établit, les montres connectées seraient-elles autorisées en sachant que au contraire d’un smartphone elle vont être portées quasi 24/24 ?

Enfin bref, en tout cas, comme ils ont fixé une limite et même si elles s’averaient totalement inutile il est normal qu’ils la fassent respecter, il y a des lois des normes etc et c’est normal de les faire respecter, sinon chacun peut contester avec ses propres arguments le bien-fondé de ces textes et on ne s’en sort plus 

Posté le 07 novembre 2018 à 13h25
Stéphane_ping a écrit
Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Hors sujet mais tu ne pourras plus te plaindre qu’il n’y a pas de 700 actif au nord de Lyon  https://www.rncmobile.net/site/46.11139,4.74139 Oui, hors sujet, mais ça fait donc UNE antenne en 700Mhz...., mais elle est beaucoup trop éloignée de ma commune, impossible de l'accrocher  C’est un début, il ne faut pas oublier qu’il y a une phase de tests au début à chaque nouvelle zone autorisée. Sur ma zone par exemple qui est autorisée depuis le 01/07/18 le 1er mois il y a eu 6 antennes d’activées en 700 et aujourd’hui il y en a + de 150 Oui, c'est un début, je regrette que ce déploiement 700 soit trop long si on le compare au début de Free Mobile en 3G/4G....

Il est normal que le début d’une ouverture d’une zone soit lent, il y a des tests à faire après la libération des fréquences pour contrôler les perturbations et après ces tests ils peuvent seulement multiplier le déploiement, ça a été exactement la même situation quand les 3 autres opérateurs ont déployé le 800. Et ces tests ils ne peuvent pas les effectuer avant d’avoir l’autorisation d’émettre, imagine ils déploient à grande ampleur une zone et que ça crée un tas de perturbations sur ce secteur, on dirait quoi ? 

Regarde les 3 autres avec le 800, entre les premières activations et 6 mois plus tard, comme quoi l’utilisation d’une nouvelle fréquence ne se fait pas d’un coup de baguette magique 

https://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire/les-resultats-de-lobservatoire/mars-2013/

https://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire/les-resultats-de-lobservatoire/aout-2013/

Posté le 07 novembre 2018 à 15h37
Gringolitino a écrit
Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit ...
La limite DAS a donc été définie par l'OMS mais difficile de savoir sur quoi ils se sont basés.... à part sur "...le niveau maximal pour que l'utilisateur ne soit soumis à aucun risque..." Ça laisse place à beaucoup d'interprétation, cela veut dire qu'au delà il y a un risque ? Ce qui est très étonnant, et même aberrant, c'est qu'à aucun moment on ne parle de temps d'exposition qui, LUI, devrait être primordial !!! Donc cette limite fixée me fait dire que l'OMS s'est certainement un peu pliée à ce que les mesures donnaient sur un téléphone, ne sachant réellement pas mesurer la "dangerosité".... Bref, une valeur pour en mettre une, sans trop gêner les constructeurs... Ils se basent sur rien, ils disent eux-mêmes qu’aucune recherche n’a permis d’etablir un effet néfaste sur la santé des humains. Mais comme il fallait calmer tous les anti ondes les electro-sensibles etc ils ont appliqué un principe de précaution avec une valeur tirée du chapeau !! Selon leurs recherches qui n’ont apporté aucune réponse impossible de savoir si en dessous de cette valeur ça pourrait être dangereux ni si au dessus il y en a un, c’est juste fait pour rassurer les gens mais au final c’est de la cosmétique comme ils n’ont pas pu trouver le moindre effet néfaste sur les humains, mais ça fonctionne car certains comme toi apportent beaucoup d’importance au DAS Si il y avait un réel danger établit, les montres connectées seraient-elles autorisées en sachant que au contraire d’un smartphone elle vont être portées quasi 24/24 ? Enfin bref, en tout cas, comme ils ont fixé une limite et même si elles s’averaient totalement inutile il est normal qu’ils la fassent respecter, il y a des lois des normes etc et c’est normal de les faire respecter, sinon chacun peut contester avec ses propres arguments le bien-fondé de ces textes et on ne s’en sort plus 

Notre angle de vision est différent, mais au final on est bien d'accord wink

Posté le 07 novembre 2018 à 15h41
Gringolitino a écrit
Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit
...Oui, c'est un début, je regrette que ce déploiement 700 soit trop long si on le compare au début de Free Mobile en 3G/4G.... Il est normal que le début d’une ouverture d’une zone soit lent, il y a des tests à faire après la libération des fréquences pour contrôler les perturbations et après ces tests ils peuvent seulement multiplier le déploiement, ça a été exactement la même situation quand les 3 autres opérateurs ont déployé le 800. Et ces tests ils ne peuvent pas les effectuer avant d’avoir l’autorisation d’émettre, imagine ils déploient à grande ampleur une zone et que ça crée un tas de perturbations sur ce secteur, on dirait quoi ?  Regarde les 3 autres avec le 800, entre les premières activations et 6 mois plus tard, comme quoi l’utilisation d’une nouvelle fréquence ne se fait pas d’un coup de baguette magique  https://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire/les-resultats-de-lobservatoire/mars-2013/ https://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire/les-resultats-de-lobservatoire/aout-2013/

C'est pas faux, sachant que les fréquences de la TNT sont proches, les tests s'avèrent indispensables, mais comme ils ont déjà été fait sur la première zone et validés, on pourrait extrapoler et appliquer sur les autres zones... Concrètement, c'est très certainement ce qui sera appliqué... wink

Posté le 08 novembre 2018 à 09h25
Stéphane_ping a écrit
Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit ...Oui, c'est un début, je regrette que ce déploiement 700 soit trop long si on le compare au début de Free Mobile en 3G/4G.... Il est normal que le début d’une ouverture d’une zone soit lent, il y a des tests à faire après la libération des fréquences pour contrôler les perturbations et après ces tests ils peuvent seulement multiplier le déploiement, ça a été exactement la même situation quand les 3 autres opérateurs ont déployé le 800. Et ces tests ils ne peuvent pas les effectuer avant d’avoir l’autorisation d’émettre, imagine ils déploient à grande ampleur une zone et que ça crée un tas de perturbations sur ce secteur, on dirait quoi ?  Regarde les 3 autres avec le 800, entre les premières activations et 6 mois plus tard, comme quoi l’utilisation d’une nouvelle fréquence ne se fait pas d’un coup de baguette magique  https://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire/les-resultats-de-lobservatoire/mars-2013/ https://www.anfr.fr/gestion-des-frequences-sites/lobservatoire/les-resultats-de-lobservatoire/aout-2013/ C'est pas faux, sachant que les fréquences de la TNT sont proches, les tests s'avèrent indispensables, mais comme ils ont déjà été fait sur la première zone et validés, on pourrait extrapoler et appliquer sur les autres zones... Concrètement, c'est très certainement ce qui sera appliqué... 

Je ne pense pas qu’ils extrapolent pour appliquer sur les nouvelles zones vu que à chaque nouvelle ouverture de zone ils appliquent le même scénario. Cette phase de tests est peut-être aussi une obligation vis-à-vis de l’ANFR, mais ils ne la font pas sans raison, ils ne vont pas gaspiller des ressources pour faire des tests inutilement 

Posté le 08 novembre 2018 à 12h03
Stéphane_ping a écrit
Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit Gringolitino a écrit Stéphane_ping a écrit ... La limite DAS a donc été définie par l'OMS mais difficile de savoir sur quoi ils se sont basés.... à part sur "...le niveau maximal pour que l'utilisateur ne soit soumis à aucun risque..." Ça laisse place à beaucoup d'interprétation, cela veut dire qu'au delà il y a un risque ? Ce qui est très étonnant, et même aberrant, c'est qu'à aucun moment on ne parle de temps d'exposition qui, LUI, devrait être primordial !!! Donc cette limite fixée me fait dire que l'OMS s'est certainement un peu pliée à ce que les mesures donnaient sur un téléphone, ne sachant réellement pas mesurer la "dangerosité".... Bref, une valeur pour en mettre une, sans trop gêner les constructeurs... Ils se basent sur rien, ils disent eux-mêmes qu’aucune recherche n’a permis d’etablir un effet néfaste sur la santé des humains. Mais comme il fallait calmer tous les anti ondes les electro-sensibles etc ils ont appliqué un principe de précaution avec une valeur tirée du chapeau !! Selon leurs recherches qui n’ont apporté aucune réponse impossible de savoir si en dessous de cette valeur ça pourrait être dangereux ni si au dessus il y en a un, c’est juste fait pour rassurer les gens mais au final c’est de la cosmétique comme ils n’ont pas pu trouver le moindre effet néfaste sur les humains, mais ça fonctionne car certains comme toi apportent beaucoup d’importance au DAS Si il y avait un réel danger établit, les montres connectées seraient-elles autorisées en sachant que au contraire d’un smartphone elle vont être portées quasi 24/24 ? Enfin bref, en tout cas, comme ils ont fixé une limite et même si elles s’averaient totalement inutile il est normal qu’ils la fassent respecter, il y a des lois des normes etc et c’est normal de les faire respecter, sinon chacun peut contester avec ses propres arguments le bien-fondé de ces textes et on ne s’en sort plus  Notre angle de vision est différent, mais au final on est bien d'accord 

Oui nous sommes d’accord que cette limitation est basée sur rien mais toi tu y apportes de l’importance alors que moi non

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Abonnés Free, quel est votre usage de la téléphonie fixe ?