L’école 42 de Xavier Niel épinglée par la CNIL pour « vidéosurveillance excessive »

L’école 42 de Xavier Niel épinglée par la CNIL pour « vidéosurveillance excessive »

Big brother is watching 42.

L’école 42 a reçu le 8 octobre dernier de la présidente de la CNIL une mise en demeure de mettre en conformité avec la loi Informatique et Libertés son système de vidéosurveillance, 42 a deux mois pour rentrer dans les clous.

En février 2018, la CNIL a procédé à un contrôle dans les locaux de l’école situés à Paris, explique un communiqué. Elle a notamment constaté que des caméras filmaient en permanence les espaces de travail des étudiants, les bureaux dédiés au personnel administratif ainsi que des lieux de vie telle que la cafétéria. En outre, les personnes filmées n’étaient pas correctement informées. Par ailleurs, la plupart des images issues de la vidéosurveillance étaient accessibles en temps réel aux étudiants sur le réseau intranet de l’école à partir de leur espace personnel.

Le gendarme des données personnelles demande ainsi à 42 face à ce qu’elle considère comme un système de vidéosurveillance excessif "de redimensionner son système de vidéosurveillance en cessant de filmer en permanence les salles de cours et lieux de vie".

Les élèves ont d’ailleurs accès aux images des lieux dans lesquels ils sont habilités à se trouver, la CNIL tient a rappeler également"’que l’accès aux images issues du dispositif devait être strictement réservé aux personnes habilitées, en raison de leur fonction au sein de l’école".

La CNIL s’explique aussi sur la publication du communiqué près d’un mois après la mise en demeure. D’une pierre deux coups : il s’agit d’informer les élèves de l’école et de rappeler leurs obligations aux responsables d’établissements d’enseignement supérieur déployant de tels systèmes de vidéosurveillance.

42 a deux mois pour se mettre en conformité, le cas échéant la procédure sera clôturée. Dans le cas contraire une sanction devrait tomber.