Chez SFR, les vendeurs ont l’interdiction de fournir la moindre aide à la résiliation aux clients sous peine de …

Chez SFR, les vendeurs ont l’interdiction de fournir la moindre aide à la résiliation aux clients sous peine de …

Lettres de sanction, avertissements, entretien préalable au licenciement, mise à pied,etc. on ne lésine pas sur les moyen chez SFR quand il s’agit de faire passer l’envie aux salariés d’apporter leur aide aux clients mécontents qui souhaitent quitter l’opérateur révèle le site Les Jours dans leur série consacrée à SFR.

Une employée ayant simplement imprimé la facture d’un client en juillet pour lui montrer au dos l’adresse à laquelle envoyer son courrier de résiliation a reçu cette semaine une convocation pour un entretien préalable au licenciement assorti d’une mise à pied immédiate. Selon les informations du site Les Jours confirmées par différents syndicats, le cas de cette salariée ne serait pas isolé. 

SFR enverrait en boutique certains de ses employés, ayant pour mission de se faire passer pour des clients qui souhaitent résilier, s’ils constatent que l’employé de la boutique a fourni "une aide à la résiliation", la sanction suit.

Comme le précise Les Jours, depuis septembre 2017 une directive interdit aux conseillers de "communiquer le numéro du service client 1023, ni de donner les coordonnées du Service Résiliation et encore moins de renvoyer vers la concurrence !" ni même le RIO qui permet d’effectuer une portabilité de son numéro vers un autre opérateur. La seule possibilité laissée aux vendeurs est, après avoir cherché à comprendre pourquoi le client souhaitait résilier de le convaincre "de rester et lui proposer une offre avec réengagement si possible". Si le client refuse, alors le vendeurs le remercie et l’informe qu’il sera recontacté sous 48h.

extrait de la directive SFR – Les Jours