5G : après les folles enchères, un opérateur italien réfléchit à céder ses actifs pour se renflouer

5G : après les folles enchères, un opérateur italien réfléchit à céder ses actifs pour se renflouer

Pour renflouer sa dette, Wind Tre, pourrait céder ses tours télécoms d’ici à la fin de l’année.

Tout juste dix jours après la conclusion des enchères pour l’attribution des fréquences 5G en Italie qui ont durée 14 jours et ont rapporté 4 milliards de plus que prévu au gouvernement, un des quatre opérateurs italiens songe à céder tout ou partie de ses infrastructures pour renflouer ses caisses.

Bloomberg révèle que CK Hutchison, qui contrôle l’opérateur Wind Tre, déjà le plus impacté par la fuite de clients vers le nouvel arrivant Iliad, étudie différentes option pour réduire sa dette dont la cession totale ou partielle des ses tours télécoms. Le processus de vente pourrait débuté d’ici la fin de l’année et rapporter environ 1 milliard de dollars. 

CK Hutchison reconstitue ses fonds, précise Bloomberg, après avoir dépensé 2,45 milliards d’euros (2,8 milliards de dollars) plus tôt cette année pour racheter la participation de son partenaire Veon Ltd. dans leur entreprise italienne Wind Tre SpA. Ainsi que 517 millions d’euros dans les fameuses enchères.

Des Tower Co et des fonds d’investissements pourraient être intéressés, mais pour l’heure aucun calendrier n’a été défini et il n’est pas certains que le processus aboutisse à une vente. CK Hutchison s’est refusé à tout commentaires.