Xavier Niel mise sur une start-up spécialisée dans le sondage nouvelle génération

La start-up, Happydemics vient de lever 1,2 millions d’euros auprès de divers investisseurs dont Xavier Niel via son fonds Kima Ventures, afin de poursuivre sa volonté de démocratiser les solutions de sondages d’opinion.

Happydemics n’en est pas à son coup d’essai. La start-up parisienne fondée en 2015 par Tarek Ouagguini et qui propose des solutions d’aides à la décision via des sondages d’opinion nouvelle génération avait déjà levé 2 millions d’euros en juin dernier. 

Cette fois-ci, Xavier Niel via son fonds Kima Ventures fait partie des différents investisseurs qui ont participé à cette nouvelle levée de fonds de 1,2 millions d’euros, au coté entre autres de Cédric Siré, co- fondateur de Webedia, Antoine Le Conte, CEO de Cheerz.

"Aujourd’hui, vous ne pouvez plus vous passer de l’opinion des gens si vous souhaitez exister. Nous sommes là pour en démocratiser l’accès, et l’entrée de ces nouveaux investisseurs venus du BtoC accompagne cette direction que nous souhaitons donner au marché des études. Nous adressons aussi bien des clients habitués des instituts d’études traditionnels que des challengers ou PME qui ne disposent pas des mêmes moyens financiers." déclare Tarek Ouagguini.