L’interview qui fait le point sur le réseau Free Mobile : “l’opérateur va devenir n°1 sur le nombre de sites actifs en 1 800 MHz”

L’interview qui fait le point sur le réseau Free Mobile : “l’opérateur va devenir n°1 sur le nombre de sites actifs en 1 800 MHz”

Le déploiement du réseau Free Mobile fait régulièrement parler de lui. Pour le DG de Free, Thomas Reynaud, Free Mobile est probablement l’opérateur qui utilise le mieux son portefeuille de fréquences. Nous sommes allés à la rencontre de Logan Lavigne qui gère le site rnc.lavigne.xyz, une sorte de Lab de RNC Mobile une application gratuite et créée par la communauté Free Mobile qui permet entre autres de connaître la position GPS et l’adresse de l’antenne Free Mobile sur laquelle vous êtes connecté ; identifier les antennes non connues ; tester le débit de l’antenne ; afficher la carte de France des antennes déjà identifiées/à identifier ; connaître la fréquence et technologie actuelle du téléphone à tout moment via la notification…

Univers Freebox : Vous gérez un site qui cartographie les antennes relais Free Mobile. Pouvez-vous nous expliquer brièvement comment il fonctionne, comment en avez-vous eu l’idée et quand avez-vous rejoint l’aventure Rnc Mobile ?

Logan Lavigne  : J’ai personnellement découvert RNC Mobile pendant mes études à 42born2code, mais je n’étais qu’un simple utilisateur, sans vraiment comprendre leur cartographie. C’est quelques années plus tard, quand j’étais pratiquement libéré de la charge de travail à 42, soit en février 2016, que je suis donc devenu un chasseur d’antenne, j’ai vite compris que cela pouvait devenir addictif comme jouer à un jeu de Niantic. Cependant après plusieurs semaines, j’ai vite compris la mécanique d’identification des sites FreeMobile, c’est à partir de là que je me suis lancé seul dans l’aventure de mon site, ce dernier a pour vocation de recueillir un maximum de données disponibles au grand public (ANFR, RNCMobile.net, MLS, NPerf, …), de les fusionner et de les diffuser d’une manière la plus simple possible (userfriendly).
 
Quelle est la différence entre le site RNCMobile.net et le votre ?
 
Les premières versions ont été créées à une époque ou RNCMobile.net n’était pas riche en informations. Je voulais donc créer, comme une extension RNCMobile. L’idée est vraiment, d’expérimenter ce qui est possible de faire avec les ressources mise à disposition.
La différence est que je peux expérimenter de nouvelles idées librement, être un Lab pour RNCMobile qui n’a pas forcément ce privilège. Par exemple, j’ai commencé à chercher des pistes pour une nouvelle version majeure. L’idée est d’inclure un système de détection automatique des pannes en direct sur tous les sites mobiles de Free Mobile. Et bien sûr ceci n’est qu’une piste d’évolution parmi d’autres.
 
Depuis le temps que vous suivez l’évolution du réseau Free Mobile avez-vous remarqué des changements majeurs dans la gestion du réseau ?
 
Free Mobile reste très opaque sur la gestion de son réseau, c’est un peu un jeu de piste, pour la comprendre. Mais en tout cas, depuis 2012, Free Mobile continue de déployer leur réseau de la même manière mais avec plusieurs changements mineurs.
 
Les dates clés pour moi sont :
  • L’arrivée de la 4G en 2600Mhz
  • Le déploiement massif de la 4G en 1800Mhz
  • L’arrivée de la 4G en 700Mhz qui améliore la couverture.
 
Notons que Free à une politique particulière : si on veut du 1800Mhz il faudra que le site soit déjà en 2600Mhz, chose qui est aujourd’hui, déja quasiment le cas partout en France. Mais pour le 700Mhz c’est la même chose, il faudra que votre site soit 1800Mhz pour obtenir du 700Mhz (Sauf LGV).
 
 
Le groupe iliad a plusieurs objectifs pour le mobile en 2018 dont la "finalisation de la migration des sites 4G en 1 800MHz courant 2018" pensez-vous que cela est tenable pour les sites en propre et pour ceux où Free Mobile est installé sur des infrastructures qui ne lui appartiennent pas ?
 
Question très intéressante. Comme expliqué précédemment, Free Mobile déploie massivement le 1800Mhz depuis 2 ans, un palier symbolique de 10000 sites actifs vient d’être dépassé il y a quelques jours. À cette vitesse Free Mobile va devenir numéro 1 sur le nombre de sites actifs sur cette fréquence.
En terme d’objectif, pour 2018, sur le papier, cela se passe très bien et sur le terrain, il y a un sérieux problème :
 
  • En sites propres, c’est-à-dire, lorsqu’un site est la propriété de Free Mobile cela se passe très bien, l’objectif est donc tout à fait possible. Sur les 845 sites actifs, il doit rester 30 à 40 sites à migrer sur cette fréquence.
  • Sur des infrastructures qui ne lui appartiennent pas, cela se passe très bien, sauf pour un prestataire. SFR, cela est même catastrophique, sur les 1016 sites actifs SFR, il n’y a que 303 sites dans cette fréquence. Et les choses ne s’améliorent pas. Surtout, je me répète, c’est l’unique prestataire qui pose problème. S’il n’y a pas de changement, ces 700 sites ne diminueront que de très peu en 2019.
Si on enlève les chiffres d’SFR, le déploiement de cette fréquence avance bien, il manque 400 sites sur environ 8000. L’objectif ne sera quand même pas atteint fin 2018, mais début 2019.
 
Statistiques finalisation migration en 1 800MHz par propriétaires de sites – rnc.lavigne.xyz
 
Personnellement, et même si certains de mes collègues d’RNCMobile.net ne partagent pas mon avis, ce problème est une résultante du jugement 2015-1265-RDPI de l’Arcep. Cette décision rappelle que SFR doit laisser des accès à leurs infrastructures à Free Mobile. 
Pour moi SFR a du respecter cette décision, mais on constate des limitations pour l’accès pour des “migrations”. Pire, comme je l’ai expliqué dans la réponse précédente, tant qu’il n’y aura pas de 1800Mhz, ces sites n’auront jamais de 700Mhz selon la politique de déploiement de Free Mobile.
 
 
Le suivi quotidien permet de voir les activations des fréquences 700MHz en fonction du calendrier d’autorisation de réutilisation après libération par la TNT, que pensez-vous du déploiement de cette fréquence par Free ?
 
 
Le suivi du 700Mhz est particulier à mes yeux, mais j’ai compris 2 choses :
  • Un déploiement particulier
  • Une attente très très forte des utilisateurs. 
Pour le déploiement particulier, lorsqu’une zone est autorisée à émettre par le calendrier de l’ANFR, il y a tout un processus qui prendrait en moyenne plusieurs mois pour qu’un site soit actif dans cette fréquence. Par exemple, Lyon est autorisé à émettre depuis le 1 octobre 2018, les premiers sites ne verront le jour qu’en novembre, décembre ou janvier… Et pour le cas de Free Mobile j’insiste sur le fait que le 2600Mhz et le 1800Mhz doivent être déjà déclarés et activés sur le terrain pour potentiellement avoir du 700Mhz.
 
 
Pour l’attente des utilisateurs, malheureusement, ils ne se rendent pas compte que chaque opérateur doit se rendre sur chaque site pour réaliser les installations, ce qui est long et a malheureusement pour résultat de frustrer l’utilisateur, car ce dernier ne voit pas ce travail. J’aimerais sensibiliser les utilisateurs : le 700Mhz est comme le 1800Mhz long à être déployé, car il y a des techniciens qui interviennent physiquement.
 
 
D’un avis très personnel, à partir de 2019, vu la logique des choses, Free Mobile va se lancer sur le déploiement massif du 700Mhz vu qu’ils auront les ressources libérées du 1800Mhz. Par contre, je ne vois pas l’intérêt que Free Mobile aurait à refarmer le 2100Mhz en 4G… lorsqu’on commence à parler de 5G.
Cette même année Free Mobile va commencer à choisir quel équipement va être utilisé pour déployer le 3.7 et 26Ghz, tout en prévoyant le 1.5Ghz et le refarming du 700Mhz pour la 5G.
 
Nous pouvons voir que le 700Mhz qui était jugé pour certain très peu utile, est finalement la fréquence base pour la 5G. Et donc la fréquence clé. FreeMobile et Orange ont 20Mhz et seulement 10Mhz pour les 2 autres, cela pourrait être payant pour Free Mobile.
En 2021, une révolution pourra enfin avoir lieu. La fin de l’itinérance permettra d’avoir un réseau mature chez Free Mobile et les millions d’utilisateurs se rendront compte que finalement le réseau Free Mobile peut concurrencer les 3 autres qui disposent de sites depuis les années 90…
En terme de prix, il reste une carte majeure à Free Mobile : l’illimitée sans condition, cette carte sera jouée, je pense au lancement de la 5G, mais cela est bien sur une pure spéculation. Comme le fait que la 4G serait inclus gratuitement dans la v7…