Clin d’oeil : Quand le chat n’est pas là, c’est la fibre qui trinque

Clin d’oeil : Quand le chat n’est pas là,  c’est la fibre qui trinque

Direction Nevoy, une petite commune du Centre-Val de Loire, qui avant l’arrivée de la fibre était coupée du monde. Depuis mi-août les habitants n’ont à nouveau plus de connexion à cause… d’une souris.

Cette dernière a trouvé l’armoire de rue tout a fait à son goût et s’est installée à l’intérieur. Plusieurs étages à l’abri des intempéries : idéal. Seul hic, des câbles de fibre optique en utilisation. Qu’a cela ne tienne, un coup de dents et la nouvelle maison est à nouveau paisible, au grand dam des abonnés. "Ça fait près d’un mois que ça dure. On nous donne une version différente tout le temps, on nous mène en bateau !" expliquent-ils excédés à La République du Centre

Le technicien d’ERT envoyé sur place pour réparer les dégâts n’en est pas à sa première intervention du genre "Je me suis déjà déplacé, une fois, à Orléans, pour la même problématique, . On m’avait expliqué que les rongeurs, grâce à leurs moustaches, sentent la fibre en tension. Ça les dérange et ils la coupent.

Tout devait rentrer dans l’ordre dans l’après-midi. Va-t-il falloir recruter des chats dans le cadre du plan Très Haut Débit pour veiller sur notre chère fibre ?

crédit photo : La République du Centre