Free veut se focaliser sur la France et l’Italie mais a réservé un nom de domaine en Belgique

Free veut se focaliser sur la France et l’Italie mais a réservé un nom de domaine en Belgique

Iliad dispose aujourd’hui d’un nom de domaine en Belgique mais aussi en Allemagne.

Et si Free prévoyait de débarquer en Belgique malgré ses récentes déclarations ? La question mérite d’être posée. Interrogé au début du mois sur un possible intérêt d’Iliad pour les marchés mobiles belge et allemand, son directeur général Thomas Reynaud, a assuré que ce n’est pas la priorité du groupe, se fendant d’une réponse laconique : "on se concentre, pour l’instant, sur les marchés français et italiens". Reste à savoir quel sens donner à "pour l’instant" puisque comme le rapporte l’un de nos correspondants, Iliad a déposé en juillet 2017 un nom de domaine intitulé "Iliadmobile.be", ce dernier a été mis à jour le mois dernier. 

Depuis qu’Alexander De Croo, le ministre belge de la Coopération au développement a exprimé sa volonté en juin dernier d’ouvrir le marché à un quatrième opérateur tout en faisant du pied à Free en remarquant que "ce qui se passe en Italie est parfaitement possible ici", les rumeurs vont bon train sur un éventuel intérêt du trublion à se lancer sur le marché belge. Il faudra donc attendre l’annonce officielle de l’identité de ce quatrième acteur pour parler de certitude. Celle-ci pourrait intervenir très prochainement à en croire le gouvernement belge. 

Enfin, à l’heure où l’autorité de la concurrence pousse à l’arrivée d’un quatrième opérateur en Allemagne, le nom d’Iliad/Free n’a pas été évoqué. On pourra toujours noté que le groupe de Xavier Niel dispose déjà d’un nom de domaine de l’autre côté du Rhin toujours sous la marque Iliad, " iliadmobile.de", seulement la date de création n’est pas stipulée. L’opérateur a peut-être seulement voulu assurer ses arrières au cas où une opportunité se présenterait.