Free : deux poids deux mesures du côté des analystes

Free : deux poids deux mesures du côté des analystes

Alors qu’iliad a publié ses chiffres mardi dernier, les analystes n’ont pas manqué de réagir face à la contre performance de Free sur le mobile et sur le fixe où l’opérateur a perdu respectivement 200 000 et 28 000 abonnés au cours du second trimestre.

Si en parallèle la rentabilité du groupe de Xavier Niel s’améliore, force est de constater que les avis divergent autour de ses résultats. D’ailleurs le cours du titre d’Iliad en bourse joue au yoyo sur fond de déclarations de Xavier Niel sur un schéma de consolidation.

Du côté de la banque d’affaires franco-américaine Bryan Garnier, toujours à l’achat sur le titre, les résultats de Free sont médiocres commercialement mais "le pire devrait bientôt être derrière nous". Les analystes mettent en exergue l’annonce rassurante de l’opérateur autour de résultats positifs en matière de recrutement sur le mobile sur la période juillet/août augurant d’une bonne performance au troisième trimestre. Sans oublier le carton d’iliad en Italie où l’opérateur a franchi le cap des deux millions d’abonnés. 

Raymond James, persiste et signe à "achat fort" et préfère croire que Free va se redresser d’un point de vue commercial en septembre avec le lancement très attendu et important de la V7, sans omettre "sa politique commerciale agressive" qui peut jouer en sa faveur. 

Enfin, Kepler Cheuvreux se montre plus septique, soulignant " que tous les leviers de croissance traditionnels sont maintenant épuisés et qu’Iliad est passé d’un statut de preneur de parts de marché à celui de victime alors que la concurrence s’intensifie". Et d’ajouter que "la façon dont les investisseurs regardent et valorisent Iliad évolue rapidement et il faudra peut-être un certain temps pour la restaurer".

 

Source : Boursier.com