Free Mobile : même camouflée, la nouvelle antenne fait débat

Free Mobile : même camouflée, la nouvelle antenne fait débat

Direction le golfe de Gascogne, sur l’île de Ré, où Free a fait changer une de ses antennes pour améliorer la couverture 4G. Malgré son camouflage, elle fait débat à Ars-en-Ré.

Afin d’apporter le très haut débit et répondre au mieux aux besoins estivaux de la commune d’Ars-en-Ré, un nouveau pylône a été construit à côté de l’ancien obsolète et qui ne couvrait plus la demande des utilisateurs de smartphones, sur un terrain communal. L’ancien devrait être démonté par la suite.

Plus haut de 8 mètres, il s’agit cette fois-ci d’un pylône monotube avec radôme qui, pour se fondre dans le paysage est peint en différentes nuances de bleu. Est-ce la hauteur supplémentaire ou le nouveau type de pylône ? Toujours est-il que sur l’île "on en parle au marché, à la Poste et même sur les réseaux sociaux" rapporte le journal local.

crédit Photo L.S – Le Phare de Ré

Même si une notice consultable en mairie explique aux habitants que l’exposition aux champs électromagnétiques générés est inférieure aux valeurs de référence, le risque pour la santé est un des arguments du débat qu’a créé l’arrivée du pylône bleu, avec la pollution visuelle. Amusant : parfois comme le rapporte le Phare de Ré, les contestataires sont aussi ceux qui se réjouissent d’un désengorgement du réseau grâce à la 4G : 

"Ceux qui s’agaçaient que le réseau rame, notamment en période d’affluence, y voient l’espoir d’une nette amélioration. D’autres, qui se trouvent être parfois les mêmes, s’accordent à dire qu’il s’agit non seulement d’une pollution visuelle, mais aussi d’un risque sanitaire pour la population environnante"