Exposition aux ondes, l’ANFR publie son bilan des vérifications sur les téléphones portables pour l’année 2017

Exposition aux ondes, l’ANFR publie son bilan des vérifications sur les téléphones portables pour l’année 2017

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, l’ANFR a effectué des vérifications sur les téléphones portables disponibles sur le marché en France. L’agence publie le bilan des contrôles réalisés en 2017.

Sur l’année 2017, l’ANFR a contrôlé en DAS 69 téléphones de 29 marques.

La liste des téléphones contrôlés et les résultats des mesures de DAS effectués lors de ces contrôles sont publiés en open data sur le site data.anfr.fr.

Ces données comportent pour l’année 2017 :

  • des mesures de DAS tête ;
  • et des mesures de DAS tronc.

Les mesures de DAS tête sont toutes réalisées au contact. En ce qui concerne les mesures de DAS tronc, elles ont été réalisées à une distance de 5 mm.

Cependant, certains téléphones contrôlés en 2017 avaient une date de certification antérieure au 25 avril 2016 et ont été testés à d’autres distances, conformément à la réglementation applicable lors de leur mise sur le marché : trois téléphones ont été testés à 10 mm, cinq à 15 mm et un à 25 mm.

DAS tête

Aucun téléphone mobile contrôlé par l’ANFR n’a présenté de DAS tête maximal supérieur à la valeur limite réglementaire de 2 W/kg. Selon les années, les valeurs maximales mesurées depuis 2012 varient entre 0,6 W/kg et 1,8 W/kg. 

En 2017, 10 téléphones ont fait l’objet de contrôles de DAS tête, les valeurs mesurées varient entre 0,21 W/kg et 0,65 W/kg.

L’histogramme bleu représente la valeur médiane, précisée par le chiffre mentionné sur le graphique ; le segment symbolise les valeurs maximales et minimales des DAS mesurés chaque année.

DAS tronc 

Jusqu’en 2017, aucun téléphone mobile contrôlé par l’ANFR n’a présenté de DAS tronc supérieur à la valeur limite réglementaire de 2 W/kg à la distance d’utilisation prévue par le constructeur. Selon les années (cf. Figure 5), les valeurs maximales mesurées variaient entre 1,1 W/kg et 1,4 W/kg et les valeurs médianes étaient proches de 0,5 W/Kg. Les contrôles de DAS tronc sont devenus majoritaires en 2014 par rapport aux contrôles de DAS tête.

En 2017, l’impact de l’évolution réglementaire, qui a fixé depuis avril 2016 à 5 mm la distance maximale de mesure pour le DAS tronc, est très significatif sur les valeurs de DAS tronc. Sur 69 téléphones testés, la valeur médiane est de 1,23 W/kg et 7 téléphones, soit 10 % des terminaux vérifiés, ont dépassé la limite de 2 W/kg. La valeur maximale mesurée est de 2,5 W/kg.

Evolution de la réglementation

Jusqu’en 2016, les contrôles de DAS tronc étaient réalisés à la distance recommandée par le constructeur qui était le plus souvent 15 mm. En 2017, pour la première année, la grande majorité des DAS tronc sont contrôlés à 5 mm du fait de l’évolution réglementaire d’avril 2016.

Les sept cas de non-conformité à la valeur limite de DAS tronc ont fait l’objet d’une mise en demeure du responsable de la mise sur le marché de prendre les dispositions nécessaires pour mettre en conformité les produits. Pour deux de ces téléphones, les responsables de la mise sur le marché ont choisi de retirer le produit du marché et de rappeler les produits vendus. Pour les cinq autres téléphones, ils ont opté pour une mise à jour du système afin de se mettre en conformité.