Très haut débit : un rythme de déploiement notoirement insuffisant peu importe les zones

Très haut débit : un rythme de déploiement notoirement insuffisant peu importe les zones

L’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel s’est amusée à compiler les données produites par l’Arcep dans son observatoire du Très Haut Débit pour le T1 2018 en les comparant au T4 2017. Son constat est sans appel, le rythme des déploiements ne permettra pas d’atteindre les objectifs fixés. Il va donc falloir vraiment accélérer fortement.

Que cela soit en Zone AMII où au rythme actuel "il faudrait plus de 6 ans pour que les travaux aient simplement commencé sur 100% des commune", en zone très dense où la complétude est plus rapide qu’en zone AMII mais où "il faudra encore 4 ans pour que 100% des communes aient plus de 95% de prises raccordables" où encore sur les RIP, les graphiques de l’AVICCA montrant l’évolution d’un trimestre sur l’autre sont on ne peut plus clairs :


Zone AMII

*


ZTD


RIP