Facebook affirme avoir partagé ses données avec plusieurs marques de smartphone chinoises

Facebook affirme avoir partagé ses données avec plusieurs marques de smartphone chinoises

D’après les informations du New York Times, Facebook a partagé ses données plusieurs de ses partenaires dont Huawei, le géant chinois de la téléphonie.

Facebook toujours au cœur des problèmes. Après le scandale Facebook/Cambridge Analytica, le réseau social a de nouveaux soucis. De son côté, Huawei fait également face à ses propres problèmes aux Etats-Unis. En effet, le pays de l’oncle Sam soupçonne la marque de récolter des informations pour le gouvernement chinois depuis quelque temps maintenant. Les deux acteurs sont désormais liés dans une autre affaire de données personnelles.

Le réseau social a annoncé mardi 5 juin, qu’il a partagé ses données avec Huawei. Cela remonte à l’époque ou Facebook ne disposait pas de sa propre application. De ce fait, de nombreux constructeurs proposaient leur propre version du réseau social. Selon le New York Times, c’est à cause de cela que bon nombre de données personnelles ont été siphonnées. Facebook avait déjà établi des demandes d’autorisation explicites pour les utilisateurs, cependant d’après le quotidien américain, des données auraient été récoltées à l’insu de certains utilisateurs, notamment sur les terminaux de quatre marques chinoises à savoir Oppo, Lenovo, TCL et Huawei.

Ces révélations ont attisé la colère du vice-président de la commission sénatoriale sur le renseignement, Mark Warner. Ce dernier, comme beaucoup d’autres, pense que Huawei est une menace pour les Etats-Unis. Par rapport à cette situation, le sénateur démocrate attend des preuves qu’aucune donnée personnelle n’a transité par les serveurs de ces entreprises chinoises. Le réseau social de Mark Zuckerberg affirme que les données ont uniquement été stockées sur les terminaux et non sur les serveurs de ses sociétés chinoises. Cependant, il va falloir plus que des paroles pour convaincre les politiciens américains.