Droits Ligue 1 : mauvais joueur, Canal+ aurait tenté de faire capoter la procédure

Droits Ligue 1 : mauvais joueur, Canal+ aurait tenté de faire capoter la procédure

 

Canal+ a misé et a perdu. Mais la partie n’est pas encore finie à ses yeux.

La fin d’une ère, diffuseur historique du foot français de sa création en 1984, la chaîne cryptée est hors-jeu et ne diffusera aucun match de Ligue 1 à partir de 2020, le groupe espagnol Mediapro ayant raflé les principaux lots mis en jeu, BeIN limitant la casse. 

Et si la filiale de Vivendi achetait des matches à Mediapro ? Invité ce matin sur l’antenne d’Europe 1, Maxime Saada, président du directoire de Canal+ n’a pas écarté cette possibilité soulignant que le grand vainqueur des enchères « est avant tout une agence, on va discuter avec eux ». Et d’ajouter que Canal+ « va regarder comment cela s’est fait juridiquement », l’espagnol ayant remporté 75% de la compétition, une procédure devant la Haute Autorité de la Concurrence n’est pas à exclure.

 

 

Au sujet de la tactique de la chaîne cryptée, Maxime Saada estime ne pas avoir fait d’erreur : « nous avons anticipé tous les scénarios. Il faut être clair : on n’aurait jamais mis ce prix-là … Pour rentabiliser les 800 à 850M€ mis par Mediapro, il leur faudrait 7 millions d’abonnés à 15€/mois pour la chaîne qu’ils veulent créer. Je ne vois pas comment cela peut être rentable ». Avant d’admettre être déçu de ne pas avoir remporté les droits. 

 

La rumeur qui fait tâche.

 

Des enchères à l’aveugle dont les prix atteints sont jugés « déraisonnables » par le patron de Canal+, la Ligue 1 a été adjugée à 1,153 milliards d’euros au total alors que deux lots n’ont pas été attribués, le prix de réserve n’ayant pas été atteint. D’ailleurs une rumeur dévoilée ce matin par Le Parisien avance que la chaîne cryptée, après avoir perdu le lot 1, soit le plus prestigieux, aurait tenté de faire capoter la procédure en misant un montant symbolique sur les lots 2 et 3, à savoir 2 euros, une information dans la foulée démentie par la filiale de Vivendi. Mais c’était sans compter sur les informations cette fois de l’Equipe qui révèle à son tour dans ses colonnes ce matin que Canal + a misé, non pas deux euros mais dix millions d’euros sur deux lots. Objectif, essayer de torpiller la procédure pour que le prix de réserve ne soit pas atteint. Sauf que Mediapro et beIN Sport ont enchéri suffisamment. Finalement, Canal+ à perdu l’un de ses principaux piliers, à savoir la Ligue 1 qui génère le plus d’abonnés.