Orange : c’est officiel, Stéphane Richard rempile pour un troisième mandat à la tête de l’opérateur

Orange : c’est officiel, Stéphane Richard rempile pour un troisième mandat à la tête de l’opérateur

 

Comme prévu, à l’issue de Assemblée Générale du groupe le 4 mai dernier, le conseil d’administration a reconduit Stéphane Richard dans ses fonctions de PDG pour une période de quatre ans. L’ultime étape est donc franchie pour celui qui est aux commandes de l’opérateur historique depuis 8 ans.

Les actionnaires d’Orange qui ont voté à 88,62% en faveur du renouvellement de son mandat d’administrateur, « ont été convaincus par le bilan positif de Stéphane Richard depuis huit ans à la tête d’Orange, marqué par la restauration de la paix sociale et le retour à la croissance, et ce malgré un environnement très concurrentiel en France et à l’international », précise un communiqué. L’ambition à présent de Stéphane Richard est la suivante, « consolider la position de leader d’Orange et renforcer sa différenciation par la qualité de ses réseaux et la richesse de son offre pour en faire un opérateur multiservices. »

Pour rappel, le pédégé a d’abord reçu le soutien de l’Etat en janvier dernier qui détient 23% de l’opérateur avant de voir son mandat d’administrateur renouvelé par la suite, en février. Sa reconduction aujourd’hui actée, Stéphane Richard sera en revanche prochainement jugé dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit Lyonnais, dans laquelle il a été renvoyé en correctionnelle en décembre dernier « pour complicité de détournement de fonds public » et « pour complicité d’escroquerie ». S’il venait à être condamné, le patron d’Orange devra toutefois remettre son mandat. "Pour toutes les entreprises publiques qui sont sous ma responsabilité de ministre de l’Economie, les règles du jeu doivent être claires : s’il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant", a martelé à ce propos Bruno Le Maire en début d’année.