UFC-Que Choisir en dit plus sur son futur observatoire des vrais débits fixes des Français

UFC-Que Choisir en dit plus sur son futur observatoire des vrais débits fixes des Français

Quels sont les débits réels dont bénéficient les Français et ce en fonction de la technologie utilisée et leur localisation, l’association de consommateurs veut apporter des réponses.

 
Rapporté il y a trois jours, l’UFC-Que Choisir a décidé de lancer son propre Observatoire de la qualité de l’internet fixe en France. Ce que l’on sait jusqu’à présent, c’est que celui-ci sera basé sur un partenariat avec la société d’études dans le domaine des télécommunications, Directique. Ce dispositif de mesure a été testé par des bénévoles de l’association et des abonnés à leur lettre d’information. Il repose sur l’utilisation d’un logiciel à installer sur son ordinateur qui va lancer des tests en tâche de fond.
 
Aujourd’hui l’association de consommateurs apporte plus de précisions sur son futur observatoire. « À terme, cet outil permettra de collecter des données fiables sur les débits dont bénéficient réellement les internautes français et de ne plus nous fier aux données fournies par les opérateurs », annonce UFC-Que choisir. Et d’ajouter qu’avec ce dispositif, les utilisateurs pourront « évaluer les écarts de débit entre les différents opérateurs, entre les technologies, mais aussi entre les villes et les campagnes ».
 
Partant du constat que trop de Français se plaignent de leur connexion internet, un foyer sur cinq disposant d’un débit inférieur à 8 Mb/s et 10,4% de moins de 3 Mb/s selon ses chiffres (septembre 2017) , l’association de consommateurs a donc décidé de faire la lumière de la manière la plus précise sur les débits réels dont bénéficient les utilisateurs dans l’hexagone. A ses yeux, « les chiffres fournis par les opérateurs correspondent en fait à des débits maximums qui, en réalité, sont bien rarement atteints » et les sociétés qui proposent des speedtests comme Nperf offrent des données « limitées » dans ce sens qui « ne reprennent généralement que le débit montant, le débit descendant et le temps de latence » et qui « ne permettent pas, faute d’être représentatives de la population, de tirer des conclusions générales sur le débit réel en France ». 
 
S’agissant du dispositif de l’association, il « prend aujourd’hui une ampleur plus importante avec le recrutement de plusieurs milliers de panélistes (total plafonné à 5 000)» explique l’UFC-Que Choisir sur la page de leur site permettant de proposer sa candidature pour intégrer le panel. Ce dernier est pour l’heure constitué de 801 testeurs et n’est pas suffisamment large. Pour les intéressés, il suffit de remplir un formulaire. « Si votre profil fait partie de ceux qui nous manquent, vous recevrez, dans les semaines qui suivent, un lien grâce auquel vous pourrez télécharger un petit logiciel. Une fois installé, celui-ci effectuera régulièrement des tests destinés à mesurer vos débits montant et descendant, votre latence, le temps que met votre ordinateur à lancer une vidéo ou à charger une page Internet », précise enfin UFC-Que Choisir.