La grogne monte face à l’implantation de 4 antennes Free Mobile dans un clocher

La grogne monte face à l’implantation de 4 antennes Free Mobile dans un clocher

L’église de Tresserve

Direction la commune de Tresserve en Savoie, où l’implantation de quatre antennes-relais Free Mobile dans le clocher de l’église, fait polémique. Dans un village à proximité, bis repetita avec Orange.

Si les clochers peuvent présenter un avantage esthétique pour l’implantation d’antennes-relais, des riverains de Tresserve ne l’entendent pas de cette oreille et s’opposent à l’installation des équipements de Free Mobile. Leurs arguments, le manque d’information et l’impact des ondes sur la santé , « les opérateurs n’ont jamais été capables de démontrer la non-dangerosité des antennes », martèlent-ils dans les lignes du Dauphiné.

Propriétaire des murs, la mairie souligne que ce projet a été validé par le conseil municipal et que le dossier technique a été rendu public sur le site internet de la commune. L’évêque de Savoie, Mgr Ballot, n’a pas souhaité donné sa position sur ce projet mais s’est montré beaucoup plus parlant dans les colonnes du Parisien il y a une semaine eu égard à l’implantation d’une antenne 4G d’Orange, dans un clocher de Saint Badolph, un village situé à 21km. A ses yeux « l’église, lieu affecté au culte, est un bâtiment à préserver qui n’a pas à voir avec des éléments commerciaux ou lucratifs ». Ce à quoi le maire à rétorqué avoir déjà reçu l’accord du curé. A Saint Badolph, les opposants ont lancé une pétition qui compte environ 270 signatures. Sans surprise, les ondes de l’antenne-relais sont une nouvelle fois jugées dangereuses pour la santé.