Une petite soeur de l’école 42 en Algérie, ça se complique

Une petite soeur de l’école 42 en Algérie, ça se complique

La bureaucratie algérienne serait réticente à l’idée de délivrer les autorisations nécessaires à la création d’une école 42 dans la capitale du pays.

En déplacement à Alger en décembre dernier pour la première fois du quinquennat pour une visite “de travail et d’amitié”, le président de la République, Emmanuel Macron, était accompagné d’une délégation d’élus, d’artistes et de patrons de grandes entreprises dont Xavier Niel qui a annoncé la création d’une Ecole 42 dans la capitale, sur le même modèle que sa grande soeur française. Mais plus de trois mois plus tard, le projet est en stand-by d’après Algérie Focus qui révèle que Xavier Niel a été reçu par le premier ministre M .Ahmed Ouyahia afin de présenter les contours de son projet, mais ce dernier l’aurait informé que ce type d’investissement « n’est pas considéré comme une priorité par le Gouvernement algérien ». Le ministère de l’éducation serait quant à lui réfractaire à cette initiative compte tenu du fait que cette école ne nécessite pas de diplôme et n’en délivre aucun. Les méthodes pédagogiques atypiques de la structure, à savoir l’absence de professeurs, font également entrave. Enfin, les autorités semblent ne pas vouloir délivrer les autorisations nécessaires à son établissement et ce même si l’école est gratuite et financée par Xavier Niel. Les chances de voir une petite sœur de l’école 42 sont donc de plus en plus minces « à moins d’un arbitrage au plus haut niveau » précise le site d’information avant d’ajouter que l’ « on murmure en effet que le Président français Emmanuel Macron attacherait une importance toute particulière à la concrétisation de ce projet et qu’il pourrait bien évoquer le sujet avec son homologue algérien. »

 

 

 Merci à Patrick-FreeboxWorld