Spotify commence la lutte contre le piratage de son service

Spotify commence la lutte contre le piratage de son service

Les utilisateurs du service de streaming musical Spotify peuvent être divisés en trois groupes. Un premier où les utilisateurs acceptent les publicités pour utiliser gratuitement le service, un second dans lequel ils payent leur accès et un dernier groupe qui est constitué de personnes utilisant une version pirate de l’application. Il suffisait de trouver un APK sur un App Store alternatif pour iOS ou encore sur Android afin de bénéficier d’une version gratuite de l’application, dépourvu de publicité, offrant également la possibilité de télécharger sa musique en local.

Aujourd’hui, l’entreprise a finalement débuté sa lutte contre ces utilisations illégales de l’application.

« Nous avons détecté une activité anormale dans l’application que vous utilisez donc nous l’avons désactivée. » Spotify alerte désormais les utilisateurs de la version piratée de l’application en leur signalant une activité anormale. Afin de pouvoir accéder à leur bibliothèque, les utilisateurs de la version crackée devront la supprimer et réinstaller la version officielle.

Le service suédois prend enfin des mesures face à ce problème qui persiste depuis déjà plusieurs années. Pour rappel, Spotify compte 159 millions d’utilisateurs dont 71 millions d’utilisateurs premium. Le service de streaming musical est toujours le plus utilisé pour le moment, bien qu’Apple Music pourrait lui faire de l’ombre aux Etats-Unis.

L’introduction en bourse de la société l’a probablement incité à combattre le problème du piratage de son application, par peur de voir diminuer sa future valeur boursière.

 

 

D’après certains retours constatés sur le site TorrentFreak, l’application crackée serait toujours opérationnelle pour certains utilisateurs ayant reçu le mail, tandis que pour d’autres, elle ne fonctionnerait plus du tout. L’entreprise suédoise avertit néanmoins les utilisateurs : « Si nous détectons une utilisation répétée d’applications non autorisées en violation de nos termes, nous nous réservons tous les droits, y compris la suspension ou la résiliation de votre compte. »

Source  : 01net