La consommation de VOD/SVOD est en passe d’entrer dans les mœurs des français

La consommation de VOD/SVOD est en passe d’entrer dans les mœurs des français

Médiamétrie revient sur les pratiques VOD et SVOD des internautes avec la publication de son étude VOD 360 pour décembre 2017. Malgré un marché complexe, la consommation de VOD/SVOD est en augmentation au point d’entrer dans les mœurs des français. 

En 2017, 37% des internautes de 6 ans et plus déclarent avoir fait appel au moins une fois à un service de VOD (Video On Demand – location ou achat de vidéo à l’acte) ou avoir déjà utilisé – en étant abonné ou non – une offre de SVOD (Subscription Video On Demand – Service de vidéos à la demande par abonnement). C’est 11 points de plus qu’en 2016.

29% des internautes déclarent avoir acheté une vidéo ou utilisé un service de SVOD au mois une fois au cours des 12 derniers mois. Avec 20% d’internautes utilisateurs, la SVOD contribue fortement à cette dynamique.

VOD à la location : lentement mais sûrement

13% de la population indique avoir loué au moins une vidéo au cours des 12 derniers mois, soit 2 points de plus que l’année passée (11%) .

Le téléviseur, par la qualité de visionnage qu’il offre, reste l’écran privilégié pour louer des vidéos. En moyenne, 5 locations sont effectuées par VODiste chaque année, et sont principalement des films.

Les VODistes sont en général sur-équipés en écrans et sur-abonnés à des offres payantes. Ils ont par ailleurs une pratique très régulière d’autres activités audiovisuelles comme le cinéma, ou le visionnage de vidéos en tout genre (gratuite/payante sur internet, DVD, enregistrées voire piratées).

La VOD à l’achat quant à elle reste une pratique confidentielle avec seulement 8% des internautes qui déclarent avoir déjà acheté une VOD.

La SVOD poursuit son essor

25% des internautes se déclarent actuellement utilisateurs de SVOD, soit une progression de 13 points en un an.

Le profil des SVODistes s’élargit avec la diffusion progressive des usages dans la population. Comptant davantage de femmes, il s’agit d’un public hyper-connecté et plus abonné à une chaine payante que l’ensemble des internautes. Il présente également une affinité forte avec les pratiques vidéos, quel que soit l’écran utilisé. 

Enfin, la SVOD est un service qui se partage. 3 personnes en moyenne déclarent en effet utiliser un même service de SVOD au sein du foyer.

Accessibilité des plateformes et richesse des contenus : le duo gagnant

La 1ère force de la SVOD réside dans la diversité des contenus. Tous les genres de programmes proposés sont visionnés : séries (91%), films (87%), dessins animés (44%) et documentaires (40%).

Les SVODistes de 15 ans et plus sont particulièrement « série-addicts » avec de véritables pratiques boulimiques : 92% regardent plusieurs épisodes à la suite et 83% pratiquent le « Binge watching* ». Au total ce sont plus de 11 séries différentes qui sont regardées en moyenne par utilisateur chaque année, dont plus de 7 qui le sont sur une plateforme en exclusivité. 

Par ailleurs, les accros aux séries ont intégré dans leurs pratiques l’ensemble des fonctionnalités disponibles sur les plateformes avec, en tête, la reprise de lecture, l’accès multi-écrans et le partage de comptes. 

Qualité, richesse et contenus récents, conjugués à une facilité d’accès et une simplicité d’utilisation, permettent aux plateformes d’obtenir une note de satisfaction très élevée : 8,3/10 en moyenne.