Et si les téléphones « idiots » avaient un avenir dans le monde ?

Et si les téléphones « idiots » avaient un avenir dans le monde ?

Le retour du Nokia 3310, du 8110… On les a enterrés trop vite !

Les "feature phone" font de la résistance et trouvent toujours preneurs. Comme le rapporte Les Echos, 450 millions d’unités se sont vendues l’an dernier dans le monde. Un marché porteur dans les pays émergents. Logique au vu de leurs qualités : peu coûteux, une bonne autonomie, parfait pour les séniors et répondant aux besoins de base, à savoir appeler et envoyer des textos. Que faut-il de plus ?

Comme le vinyle dans l’industrie musicale, le téléphone "idiot" n’a pas dit son dernier mot. Si certains modèles emblématiques de de l’époque reviennent en force, le marché en Europe et aux USA est largement en déclin. Néanmoins, en Inde, au Vietnam ou encore en Thaïlande , les ventes de ces mobiles classiques sont toujours supérieures à celles des smartphones. En Afrique, la part des feature phone augmente alors que celles des mobiles multifonctions a baissé en 2017 selon le Cabinet IDC. Parmi les fabricants tirant leur épingle du jeu sur le marché aujourd’hui, on retrouve iTel, l’indien Reliance Jio, HMD Global (Nokia), Samsung et Tecno.