Canal+ ne compte pas céder face à TF1 et menace d’arrêter de diffuser ses chaînes gratuites

Canal+ ne compte pas céder face à TF1 et menace d’arrêter de diffuser ses chaînes gratuites

Orange privé du replay de TF1, des négociations avec Free au point mort, ne manquait plus que Canal+ pour former un trio de choc face au groupe TF1. Dans une interview accordée au JDD hier, Maxime Saada, directeur général du groupe Canal+ est monté au créneau. Pas question de payer et de céder au chantage. Les chaînes gratuites de TF1 pourraient même disparaître des supports comme myCanal.

C’est la guerre entre TF1, Orange, Free et Canal+. Si la filiale de Bouygues a suspendu son service de replay sur les box d’Orange et lui demande de cesser la diffusion de ses chaînes, l’opérateur historique, de son côté ne cède pas et accepterait de couper le signal qu’en cas d’assignation en justice. Les deux parties espèrent encore trouver une solution équitable mais les montants demandés sont disproportionnés pour Orange qui juge les services proposés pas suffisamment à la hauteur de l’investissement demandé.
 
Du côté de Free qui dispose d’un délai plus long pour négocier, la situation est également inquiétante a déclaré Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad dans les lignes du Figaro vendredi, «les demandes de TF1 sont extravagantes ! Les discussions sont au point mort. Je suis pessimiste sur la suite» . Pour rappel, TF1 demande au FAI de Xavier Niel plus de 20 millions d’euros. 

Le groupe Canal+ n’est pas en reste. Pour son directeur général Maxime Saada, c’est non-négociable, les montants exigés ne seront pas versés au demandeur. A ses yeux, "le groupe TF1 profite indûment de sa puissance pour exiger des opérateurs qui diffusent ses chaines gratuites, des sommes astronomiques, à hauteur de 100 millions d’euros au total, dont plusieurs dizaines de millions pour le seul groupe Canal+".

Dénonçant le chantage de la part de TF1 auquel il ne cédera pas, Canal+ se prépare à riposter et se dit prêt s’il en est contraint "à envisager assez vite une coupure du signal des chaînes gratuites du groupe TF1", sur ses différents supports comme myCanal "sachant que Canal représente entre 15% et 20% de l’audience de ses chaînes gratuites", souligne le directeur général du groupe.

S’il a trouvé un accord récemment avec M6, Canal+ n’accepte pas qu’un "groupe qui a obtenu gratuitement la possibilité de diffuser ses chaines en TNT" et qui "dispose du canal numéro 1" ose faire payer la diffusion de ses chaînes aux distributeurs et aux consommateurs.