Fibre : un maire dénonce le “harcèlement de représentants SFR faisant la promotion du Très haut débit “

Fibre : un maire dénonce le “harcèlement de représentants SFR faisant la promotion du Très haut débit “

Dans l’Oise, même et surtout si on ne cherche pas SFR sur la fibre, on les trouve et on a du mal à s’en séparer…

À Breuil-le-Vert, le premier magistrat de la commune Jean-Pierre Vichard reçoit, tous les jours, des plaintes de ses administrés quant aux pratiques commerciales très insistantes des vendeurs à domicile de SFR.

Il faut dire que le temps presse. Dans l’Oise, sur le RIP, l’exploitation et la commercialisation du réseau FttH déployé par Axione a été confié à Oise Numérique une filiale de SFR Collectivité. SFR est donc pour l’instant seul à commercialiser ses offres, mais plus pour longtemps. Alors les commerciaux harcèlent ceux qui n’ont pas encore souscrit un abonnement chez SFR.

Le maire qui s’inquiète particulièrement pour les personnes âgées explique au Parisien “la concurrence arrive dans trois mois. Les commerciaux sentent cette échéance se rapprocher et agissent de façon pour le moins insistante. Ils mentent parfois en disant que si l’abonnement n’est pas pris chez SFR, le logement ne sera plus raccordé, assure l’élu. 1 248 foyers sont reliés. Il n’y a que quelques maisons et immeubles qui ne le sont pas. Tout le reste, c’est de l’intox.” Choqué par ces pratiques il assure d’ailleurs qu’il va patiemment attendre l’arrivée de “leurs rivaux” pour souscrire un abonnement. 

Les habitants, qui ont du mal à se débarrasser des vendeurs, lorsqu’ils cèdent par contre sont satisfaits  : connexion impeccable et “tout a été réglé en une semaine” affirme une habitante.

Pour SFR, il s’agissait du fait d’un seul et unique vendeur qui a été, après l’appel du maire, “convoqué, recadré et retiré du secteur” déclare le directeur des relations régionales SFR, Salvatore Tuttolomondo qui précise que SFR reste “le seul opérateur à avoir encore des vendeurs à domicile.”

source : Le Parisien