Thales s’empare du leader mondial des cartes SIM

Thales, groupe d’électronique français spécialisé dans la défense et les transports a annoncé hier la signature d’un accord portant sur l’ensemble des actions de l’hollandais Gemalto, premier fabricant de cartes SIM au monde. Coupant ainsi l’herbe sous le pied d’Atos, candidat au rachat.

Cette acquisition marque une étape clé dans la mise en oeuvre de la stratégie de Thales. La transaction valoriserait le roi des cartes à puce à environ 4,8 milliards d’euros. Avec un chiffre d’affaires en 2016 de 3,1 milliards d’euros, Gemalto est présent dans 48 pays. En 2014, le groupe fournissait environ 450 opérateurs mobiles. Le marché étant aujourd’hui saturé, celui mise sur l’e-SIM. De nombreuses synergies sont donc attendues entre les deux sociétés. Grâce à cette idylle, le nouveau groupe va devenir un leader mondial de la sécurité numérique.

Patrice Caine, Président Directeur Général de Thales, a déclaré : « Avec l’équipe de direction de Gemalto, nous avons de grandes ambitions fondées sur une vision partagée de la transformation numérique de nos métiers et de nos clients. Notre projet bénéficiera à l’innovation et à l’emploi tout en respectant les enjeux de souveraineté liés aux technologies stratégiques. Nous avons un immense respect pour les succès technologiques de Gemalto et nos deux groupes partagent un même ADN et une même culture. Je souhaite remercier personnellement l’équipe de direction de Gemalto et son conseil d’administration pour leur soutien unanime et j’accueille chaleureusement les 15 000 employés de Gemalto au sein de notre groupe. En unissant leurs talents, Thales et Gemalto créent un leader mondial de la sécurité numérique. »