Telecom Italia prêt à quitter Alice et la France

Telecom Italia prêt à quitter Alice et la France

Telecom Italia envisage de se séparer d’Alice. L’opérateur envisage ainsi de quitter le marché français du haut débit sur lequel il est présent via sa marque Alice. Riccardo Ruggiero, administrateur de l’opérateur a annoncé ce vendredi étudier la possibilité de sortir du marché français pour aller sur d’autres marchés en Europe. En parlant de la France, il a déclaré : "A moyen ou long terme, ce n’est pas un pays dans lequel nous voulons nous renforcer". Sans donner vraiment plus de précision sur une quelconque échéance, il ont juste indiqué : "Nous sommes prêts à l’envisager dans le futur". Une annonce qui sonne comme un aveu d’échec d’Alice en France, dernier petit fournisseur d’accès internet sur le marché après le rachat de Club Internet, filiale de l’opérateur Deutsche Telekom, par Neuf Cegetel. Avec ses 882.000 clients à fin septembre, Alice a bien du mal à coller aux talons de Neuf Cegetel et ses 3 millions 3,12 millions d’abonnés ADSL, Free 2,62 millions 2,76 millions et même Orange (France Telecom) qui compte 6,57 millions 6,90 millions.

Ses déclarations sont intervenues à l’occasion de la conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre de son exercice annuel en cours. Ces chiffres, publiés jeudi soir, ont fait ressortir une activité quasiment stable et des profits en baisse, conformément aux attentes des analystes. Telecom Italia a ainsi annoncé un recul de 19,6% de son bénéfice net à 706 millions d’euros. La marge opérationnelle est passée de 23,4% du chiffre d’affaires à 21,8%. En recul également, l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) atteint 9,43 milliards d’euros et baisse de 3,6%. Quant au chiffre d’affaires, il stagne à 7,74 milliards d’euros. Les analystes s’attendaient aussi à cette stabilité de l’activité.

Les nouveaux actionnaires ne se sont en revanche pas encore mis d’accord sur le choix d’une nouvelle direction en raison de divergences persistantes. En revanche, Telecom Italia a annoncé la nomination à son conseil d’administration du Pdg de l’opérateur espagnol Telefonica, Cesar Alierta et du directeur exécutif Julio Linares, consécutivement à la prise de contrôle de Telecom Italia par le groupe espagnol, allié aux banques Intesa Sanpaolo et Mediobanca, à l’assureur Generali et à la famille Benetton.

Source : latribune.fr

Remarque : Le nombre d’abonnés dans l’article de latribune.fr concerne les résultats du T2. Plusieurs modifications ont été apporté dans l’article (résultats T3 en nombre d’abonnés..).