Contrôler votre Freebox Révolution grâce à Google Assistant : c’est désormais possible

Contrôler votre Freebox Révolution grâce à Google Assistant : c’est désormais possible

Vous rentrez chez vous, vous vous affalez sur le canapé. La télécommande de la Freebox est rangée à sa place, là-bas… loin de votre point de chute. Pas de problème, vous attrapez votre smartphone et dites “OK Google, allume la télé et zappe sur M6”. C’est désormais possible grâce à un plugin créé par un développeur montpelliérain. 

Si vous avez l’âme d’un geek et que vous cherchez un autre moyen que la télécommande pour interagir avec votre Freebox ce plugin est fait pour vous. Il vous permet de piloter votre Freebox au son de votre voix avec Google Home/Google Assistant moyennant quelques petites configurations. 

Il s’agit d’un projet personnel créé par Aymeric, un développeur et passionné d’informatique basé à Montpellier. Ne trouvant pas de solutions simples pour piloter sa Freebox, il a développé et partagé sur GitHub ses propres plugins qui utilisent IFTTT et Pushbullet.

Une fois installé et configuré il vous donne accès à toute une série de commandes vocales qu’Aymeric a déjà créé et que vous pourrez retrouver sur IFTTT. Au programme : allumer et éteindre la télé, monter, baisser, couper le son, mettre sur pause, reprendre la lecture, revenir au direct, mais également naviguer dans les différents dossiers (accéder à Mes Enregistrements, Mes Vidéos, etc.). Ci-dessous la liste des commandes déjà disponibles :

La page GitHub de son projet est déjà bien fournie. Elle contient un tutoriel complet pour installer et configurer le plugin. Aymeric y explique pourquoi il a choisi IFTTT et Pushbullet.

Pour pouvoir l’utiliser il vous faudra un ordinateur et créer des comptes sur les deux services précédents. “Le principe est d’utiliser IFTTT (qui permet de dire ce que l’on souhaite à son Assistant et d’avoir une action associée), en combinaison avec Pushbullet et une machine sous Windows, Linux ou MacOS. Pourquoi Pushbullet ? Plus simple et plus sécurisé : le système va écouter les notifications venant de Pushbullet et qui contiennent les actions à réaliser. Du coup, pas besoin de devoir configurer son routeur pour ouvrir sur l’extérieur, ni devoir entrer des URLs compliqués, ou autres.”

L’installation passe par quelques étapes, assez faciles et rapides.

  • Installer NodeJS sur votre machine qui sera allumée 24h/24 et qui exécutera les actions demandées. NodeJS est disponible sur Windows, Linux et MacOS. Pour les bidouilleurs, vous pouvez donc l’utiliser sur un RaspBerryPi
  • Créer un compte sur IFTTT (c’est gratuit)
  • Créer un compte sur Pushbullet (c’est gratuit)
  • Télécharger la dernière version d’assistant-plugins sur votre machine

 

Rendez-vous sur GitHub pour retrouver la suite du tutoriel d’installation et éventuellement apporter votre aide ou vos suggestions à Aymeric.