SFR a gagné des abonnés sur le mobile au troisième trimestre, nouvelle hémorragie sur le fixe

SFR a gagné des abonnés sur le mobile au troisième trimestre, nouvelle hémorragie sur le fixe

Après avoir retiré SFR de la bourse le 9 octobre dernier, Altice n’est de facto plus dans l’obligation de publier les chiffres trimestriels de sa filiale. Si l’opérateur au carré rouge n’a pour l’heure daigné bouger le petit doigt, sa maison-mère a quant à elle dévoilé hier ses résultats globaux, réservant une partie à la France et donc à SFR, le tout dans la langue de Shakespeare. 

Premier constat, les performances sont loin d’être aussi bonnes que l’opérateur historique auteur d’un carton plein au troisième trimestre. 

Un léger gain d’abonnés sur le mobile

La base clients mobile post-payé Grand Public de SFR a continué de croître au 3ème trimestre 2017 avec 16 000 recrutements net, une augmentation toutefois en deçà des 34 000 nouveaux forfaits engrangés au 2ème trimestre 2017. SFR explique encore une fois que ce gain est dû « à la baisse des résiliations permise notamment par les investissements réseaux et le succès des offres convergentes SFR FAMiLY ! » ? Celui-ci s’est en revanche fait au prix d’une baisse des revenus par abonné (ARPU).

SFR continue à perdre des abonnés sur le fixe

Après une une baisse de bon augure de 16 000 abonnés sur le marché fixe grand public au T2, SFR reprend son rythme de croisière avec une perte enregistrée de 75 000 clients au troisième trimestre, soit autant qu’en 2016 durant la même période. Plus précisément, l’opérateur au carré rouge a perdu 119 000 abonnés ADSL et en a engrangé 44 000 sur le THD, un résultat « en ligne avec les derniers trimestres mais qui devraient s’améliorer avec l’accélération de Altice-SFR sur le déploiement de la fibre et le renforcement des contenus », annonce le groupe. L’ARPU est également en baisse, Altice l’explique par l’intégration de ses offres de contenus.

Enfin, le chiffre d’affaires total de SFR a baissé de -1,3% en glissement annuel au troisième trimestre 2017 pour un montant total de 2.757 milliards d’euros.