Hotlines : Réponse du Secrétaire d’Etat à la consommation

Hotlines : Réponse du Secrétaire d’Etat à la consommation

<>

Dans une lettre ouverte, l’Association des Fournisseurs d’Accès et des services internet (AFA), accompagnée d’Iliad, maison mère de Free, et du groupe Neuf Cegetel ont jugé "discriminatoire" cette mesure, figurant dans le projet de loi "pour le développement de la concurrence au service des consommateurs", adopté mercredi en conseil des ministres.

Pour Luc-Marie Chatel, secrétaire d’état à la consommation, les mesures imposées aux fournisseurs d’accès à Internet sont justes.

Luc-Marie Chatel a répondu aux fournisseurs d’accès que "Loin de stigmatiser un secteur dynamique, cette mesure me semble équilibrée (…) Les surcoûts que doivent supporter les consommateurs pour défaut de qualité de service de l’offre qu’ils ont souscrite leur sont facturés sans transparence (…) Demain, ces surcoûts pourront être réintégrés dans la facture d’abonnement".

Evidemment, nous ne remettons pas en cause l’utilité de la hotline ou les différents besoins des consommateurs, mais ceux qui n’utilisent jamais les services des hotlines apprécieront particulièrement la dernière phrase du secrétaire d’état à la consommation.