Baromètre mobile nPerf 3ème trimestre : SFR et Free prennent la tête

Baromètre mobile nPerf 3ème trimestre : SFR et Free prennent la tête

L’application mobile nPerf, développée par DegroupTest, permet d’évaluer la qualité de sa connexion mobile 2G/3G/4G/Wi-Fi en effectuant un test de débit, un test de navigation et un test de streaming vidéo. Les données récoltées durant ce trimestre (434 265 tests) ont permis de constituer un baromètre afin de créer une photographie de la qualité des connexions mobiles en France métropolitaine. Au global sur les performances 2G/3G/4G, SFR sort en tête, devant Free, Orange et Bouygues Telecom.

 

Sur la 4G

Premier constat, Free a fourni le meilleur débit descendant 4G (37,13 Mb/s) au cours du troisième trimestre 2017. L’opérateur maintient sa position en tête des débits 4G et devance assez nettement Orange (30,87Mb/s) et SFR (30,73Mb/s) quasi ex aequo mais en retrait d’environ 6 Mb/s. Bouygues Telecom accuse un retard plus important de 15,5 Mb/s par rapport au leader, ce qui est en continuité avec les résultats des trimestres précédents. En débit montant, Orange est devant avec 9,87 Mb/s, SFR se classe second avec 9,25Mb/s, Free est troisième avec 9,18 Mb/s et Bouygues est à la traîne avec 7,68 Mb/s.

A noter que Free obtient le meilleur taux de connexion en 4G+ au troisième trimestre 2017. Bouygues Telecom est distancé de 4,6 points et SFR de 4,7. Orange est plus en retrait avec un retard de 8,5 points. S’agissant du taux de connexion en 4G, c’est Bouygues Telecom qui devient leader au troisième trimestre. SFR conserve la deuxième place devant Orange, Free est loin derrière.

 

 

 

 

 

2G/3G, Free toujours derrière, plombé par le bridage sur l’itinérance Orange

 

Orange a fourni le meilleur débit descendant 2G/3G au cours du troisième trimestre 2017. SFR et Bouygues Telecom restent dans la course avec des résultats néanmoins en retrait (respectivement -10,2% et -21,52%) par rapport à Orange. Free est toujours à la traîne avec un débit descendant inférieur de plus de moitié (-55,84%) par rapport à celui du leader de cette catégorie. 
 

Si Free affiche un si mauvais score, c’est que le débit est bridé lorsque les abonnés sont connectés sur le réseau d’Orange en itinérance. En 2017 et 2018, ces débits seront de 1 Mbit/s (débit descendant) et 448 kbit/s (débit montant). Ensuite, ils seront de 768 kbit/s (débit descendant) et 384 kbit/s (débit montant) pour l’année 2019 et de 384 kbit/s (débit descendant) et 384 kbit/s (débit montant) pour l’année 2020. 

 

 

nPerf précise toutefois que la comparaison entre les résultats présentés pour ce trimestre et ceux du trimestre précédent a perdu sa pertinence. Les notions de progression et régression d’un trimestre sur l’autre sont donc suspendues pour cette édition. « Les tests en échec sont désormais inclus dans le panel des tests pris en compte. Un test en échec est un test dont le processus n’est pas allé à son terme et dont l’interruption est indépendante de la volonté de l’utilisateur ou du système (mise en veille, sortie de l’application). Pour chacune des catégories analysées le taux de réussite des tests (tests réussis / total des tests) sera précisé pour chacun des opérateurs » informe un communiqué.