Après SFR et Bouygues, Orange intègre un kiosque presse dans les forfaits d’une majorité de ses abonnés

Après SFR et Bouygues, Orange intègre un kiosque presse dans les forfaits d’une majorité de ses abonnés

Des titres de presse et une kyrielle de BDs en illimité sans coûts additionnels mais de façon temporaire, c’est ce qu’Orange appelle "la découverte".

Alors que le gouvernement remet de l’ordre autour de la TVA Presse à l’heure où SFR et Bouygues Telecom l’utilisent afin de booster leurs marges via leur kiosque, Orange annonce dans un communiqué qu’à partir du 5 octobre une majorité de ses abonnés pourront accéder au service "ePresse", soit à une sélection des titres les plus lus en France : L’Equipe, Libération, Le Parisien, Le Figaro, Public, Ouest France, L’Express, Paris Match, Challenges, Le Point, mais aussi une centaine de titres régionaux. Au total, plus de 300 journaux et magazines seront accessibles en illimité depuis l’application ePresse sur smartphone et tablette ou depuis le site web epresse.fr. L’opérateur historique précise que l’offre a été élaborée en concertation avec les éditeurs de presse. Autre nouveauté, l’intégration de izneo by fnac, un service qui permet d’accéder à une sélection de plus de 3000 BDs. A noter que les offres Pros, Sosh et Sosh mobile+livebox, mini 1.99€, prépayées et fixes avec voix uniquement ne sont pas concernées.

En revanche, dès le 5 avril 2018, ces services de lecture numérique seront automatiquement supprimés des forfaits. Les clients qui souhaitent continuer à les utiliser pourront souscrire à l’option ePresse et/ou à l’option izneo by fnac. Chacune sera à 9,99€/mois et sans engagement. 

Pour rappel, ePresse est déjà partenaire de Orange, ce dernier proposait jusqu’à présent de consulter tous les samedis et ce gratuitement, trois magazines ou journaux à télécharger sur l’application ePresse.fr. Propriété de Toutabo depuis 2015, ce kiosque tend depuis à attirer les 400 000 abonnés à des offres papier du groupe vers des offres numériques pour se développer tant est si bien que cette alliance avec Orange va lui permettre de toucher directement la base d’abonnés de l’opérateur.