Un collectif s’insurge contre l’installation de nouvelles antennes-relais Free Mobile

Un collectif s’insurge contre l’installation de nouvelles antennes-relais Free Mobile

Direction Fontenay-sous-Bois en Ile-de-France où un collectif d’habitants soutenu par une élue tente de faire front face à l’implantation d’antennes-relais Free Mobile. Si ces derniers estiment ne pas en avoir l’utilité puisque le réseau est décent, ils reprochent à Free d’être dans l’illégalité.

Si le collectif du Clos a déjà lancé une pétition et recueilli 300 signatures, celui-ci a également « intenté un recours contre Free », relate Le Parisien. Motif, Free est dans l’illégalité car il n’a pas laissé le panneau de déclaration préalable deux mois d’affilée, un délai obligatoire. La ville de Fontenay a tenu à ce propos une « commission des ondes » pour informer la population vendredi dernier. Par ailleurs, deux autres antennes vont sortir de terre, l’une installée par Free et l’autre par Bouygues Telecom. Celle de l’opérateur de Xavier Niel, n’a pas été autorisée à être implantée par la ville, assure Anne Vienney, conseillère municipale EELV déléguée aux pollutions et membre de l’association des électrosensibles de France (Priartem). La ville de Fontenay-sous-Bois a d’ailleurs été assignée en référé par Free et a perdu. Depuis 2010, la municipalité aurait déboursé plus de 60 000 euros en frais d’avocats dans son combat "contre les ondes".