Google rachète la division Pixel d’HTC pour 1,1 milliard de dollars

Google rachète la division Pixel d’HTC pour 1,1 milliard de dollars

De la rumeur à la réalité.

Début septembre, le Commercial Times a révélé que Google et HTC étaient en négociations très avancées depuis plusieurs mois dans une optique de rachat. Restait à savoir si la firme de Mountain View allait s’emparer de l’intégralité de la division mobile du fabricant taïwanais ou non. Ce ne sera finalement pas le cas puisque aujourd’hui Google annonce sur son blog, prendre le contrôle d’une partie de la branche mobile d’HTC, plus précisément l’équipe en charge de la fabrication des smartphones Pixel. Une opération à 1,1 milliards de dollars qui prend la forme d’un accord de licence non exclusif sur la propriété industrielle de HTC. Ainsi une partie des employés du groupe va donc rejoindre Google, soit 2000 ingénieurs et designers selon Les Echos. Le constructeur asiatique conservera toutefois son indépendance et continuera de développer ses propres smartphones.

En chute libre malgré des smartphones jugés de bonne qualité, HTC représente aujourd’hui moins de 2% du marché mondial et ses revenus ont fondu de 54,4% sur un an (août 2017). Cet investissement de Google sera donc bénéfique pour son chiffre d’affaires. De son côté le géant américain pourra user des technologies du taïwanais et confirme sa volonté d’avoir la main mise sur la conception et la fabrication de ses smartphones via une intégration plus approfondie matériel / logiciel . Pour rappel, Google et HTC travaillent conjointement depuis des années sur la gamme Nexus et récemment sur le Pixel 2 qui sera annoncé en octobre.

« Cet accord témoigne de la longue histoire de travail d’équipe entre HTC et Google. Ensemble, nous avons réalisé plusieurs premières de l’industrie mobile, y compris le tout premier smartphone Android, le HTC Dream, également connu sous le nom de T-Mobile G1 (j’ai adoré le mien !) ; ainsi que le Nexus One en 2010, la tablette Nexus 9 en 2014 et le premier smartphone Pixel l’année dernière », a déclaré Rick Osterloh, ex-PDG de Motorola et à présent à la direction de la section hardware de Google. Le mastodonte américain qui en 2012 avait racheté pour 12,5 milliards de dollars Motorola avant de le revendre trois ans plus tard à Lenovo pour 3 milliards de dollars.