Les FAI déposent plainte contre l’accord d’exclusivité entre Orange et France Télévisions

Orange a annoncé cet été un accord d’exclusivité avec France Télévisions pour la mise en place d’un service de « Rewind TV ». Ce système devrait permettre, dés la fin 2007, de naviguer dans le  temps, en donnant la possibilité de revoir les programmes de France Télévisions jusqu’à 30 jours après leur diffusion.

Mais c’était sans compter sur ses concurrents qui, réunis au sein de l’Afors (association regroupant les opérateurs alternatifs, hors Free), viennent de déposer plainte devant le Conseil de la concurrence pour vente liée. En effet, les consommateurs seront forcés d’être clients d’Orange pour bénéficier du service. L’Afors se plaint aussi qu’aucun appel d’offre n’ait été passé par France Télévisions, et que les conditions dans lesquelles a été signé l’accord sont discriminatoires. Des arguments déjà utilisés par Free et Neuf Cegetel à l’époque de l’annonce du contrat. Ce dernier s’était même dit "indigné", dans une lettre adressée à la ministre de la Culture Christine Albanel, tandis que Free dénonçait au CSA un "accord signé en catimini".

 Concrètement, l’Afors a fait il y a quinze jours une demande en urgence auprès du Conseil de la concurrence pour qu’il dénonce l’exclusivité du contrat, afin d’empêcher Orange de proposer le service avant qu’un autre FAI n’ait signé à son tour avec France Télévisions.

Lire l’intégralité de l’article du Journal du Net